Restaurant Kura, retour chez mon japonais chéri.

Celui ci m’avait bien manqué. Voilà des mois que je n’avais pas remis les pieds dans cette adresse japonaise du 16ème arrondissement qui m’avait particulièrement touchée la première fois.

Rebelote en pleine face, j’en reprends plein les papilles !

Ici, Jérôme le gérant des lieux, passe beaucoup de son temps au Japon, une grande partie du personnel est japonais et en cuisine c’est du 100%. Rien de tel pour garantir l’authenticité des mets…

Ce soir, fin janvier, c’est le menu du mois que nous découvrons. Au prix de 62 euros, croyez moi que pour le quartier, la qualité, l’expérience, la quantité aussi, on est bien servis.

D’attaque.

Je démarre avec le sashimi de saumon, sauce ponzo, c’est frais délicat, à l’image du raffinement japonais.

Qui dit Janvier, dit nouvelle année. Et la prochaine assiette fait honneur à la tradition japonaise qui veut que nous mangions ce mois là : du canard signe de bon chanteur et donc de fête et de bonne vibes pour l’année, du kumquat couleur de l’or et donc souhait de la richesse, des haricots rouges pour le côté travailleur et courageux à avoir cette année (ils prennent en effet du temps à cuisiner !). Alors c’est un peu des trois qui nous est servi dans cette assiette. J’adore cette touche de tradition, ce genre de détails que l’on trouve parce que de vrais japonais sont là derrière…

Puis place au bouillon miso blanc et mochis. Ahhhh les mochis, comme je les aime ! On les connait surtout en version sucrée et pourtant ! Il aura fallu que j’aille au Japon pour réaliser qu’ils ne désignent finalement que de la pâte de riz. Et ici c’est en salé qu’ils sont proposés… Tels des garnitures un peu pâteuses dans ma soupe. La recette invite même à un foie gras poêlé que je saute pour ma part.

Pour la suite arrive un superbe assortiment de sashimis frais à souhait : thon rouge et dorade. Le poisson est d’une telle qualité qu’il fond dans la bouche…

A vous alors de choisir votre plat : un poisson, une viande ou une assiette de sushis. Et je dois dire que je ne suis pas très originale car je n’arrive jamais à résister à leurs sushis. ILS SONT FOUS. Archi frais, le riz presque un poil tiède n’est pas trop présent, c’est vraiment tout comme là bas. L’assaisonnement est placé entre le riz et le poisson ce qui invite à se laisser porter tel quel sans se poser de question, le chef l’a fait pour nous comme dans la tradition.

Un dessert en 2 temps…Voire 3 ! Pour les pires gourmandes de la terre comme moi…

Premier temps tel un cheesecake archi léger à la coco… Deuxième temps des petits choux au praliné et au sarrasin… Et enfin, la galette des rois au thé matcha que je RÊVAIS de goûter. Et je dois dire qu’elle était vraiment délicieuse. Un feuilletage bien beurré maison, une crème d’amande rehaussée de matcha pour un côté herbacé surprenant, frais et parfaitement Umami comme ils diraient.

C’est top, toujours aussi dépaysant et séduisant, ce genre d’adresse que je ne me lasserai jamais de recommander.

Inscrivez vous à leur newsletter pour connaitre chaque mois, la nouvelle composition de ce menu du chef, le meilleure option à mes yeux chez eux, un billet pour le Japon et finalement une expérience unique à Paris.

KURA

56 rue de Boulainvilliers

75016 Paris

01 45 20 18 32

0

Poster un commentaire