Restaurant Paris : Le LAZARE, la brasserie chic signée Fréchon

En voilà un qui ne déçoit pas : Eric Fréchon, le grand, le vrai ! Le col tricolore lui va si bien, merci à lui pour ce beau travail, véritable hommage à la gastronomie française et à la hauteur de la réputation qu’elle détient.

salle

J’en ressors ravie, convaincue et déjà pressée d’y retourner. Les chefs étoilés ne parviennent pas tous à honorer leurs étoiles dans un concept « bistronomique », certes ce n’est plus le même métier mais ils sont attendus. Il faut dire, le pari est encore plus grand pour ces grandes personnalités : allier le « Whaou » tout au long du repas et offrir l’accessibilité de leur titre ; risqué !

Là où Marc Meurin, Cyril Lignac ou encore Eric Fréchon honorent ce challenge, Alléno ou encore William Ledeuil ne m’ont qu’à moitié convaincue. C’est pourtant ce genre d’adresses que l’on gardera dans ces petits papiers et que l’on s’offrira le temps d’une sortie gourmande et encore raisonnée…

cuisine

Ce soir là, le Lazare affiche complet, nous fêtons le départ d’un cher collègue (avec regret !), la table de 10 face aux cuisines nous est réservée : une place de choix pour l’équipe d’épicuriens que nous étions !

On débute par un apéro/entrée franchouillard à l’image de la qualité de nos terroirs : planche de charcuterie (OMG la mortadelle aux truffes !), terrine de foies de volaille, œufs mimosa revisités, rémoulade de céleri rave et pomme granny, andouille gratinée sur écrasé de pommes de terre (j’en raffole !) et tempuras de crevettes : un sans faute, voilà déjà de quoi scotcher.

terrine

charcuterie

andouille

Chacune des assiettes défilant paraît certes simple et traditionnelle mais la difficulté est d’autant plus haute, ces plats ravivent souvenirs de grands mère et plaisir enfoui des papilles, il faut être à la hauteur de ces incontournables français, voilà qui est largement honoré !

crevettes

oeufs

celeri

En plat j’opte pour le cabillaud, sauce vierge et pousses de tétragone. Le cabillaud est parfaitement cuit et assaisonné, l’accompagnement simple mais efficace.

cabillaud

L’agneau de 7 heures à ma table est également une réussite, fondant à souhait on l’émiette dans l’assiette et le savoure accompagné du boulgour maison…

agneau

Place aux desserts, le trio gagnant de l’enseigne : le Paris-Deauville, l’île flottante et la tarte chocolat, tous servis prêts à partager.

ile flottante

paris dauville

Coup de cœur pour ce Paris Deauville, un gâteau couronné à la texture mousseuse imbibée de caramel, une vraie tuerie !

La tarte au chocolat est tout autant réussie, pas trop sucrée et parfaitement croquante, il est rare d’en trouver d’aussi équilibrée, une très belle place dans cet assortiment de gourmandises…

tarte choco

Encore une fois bravo, l’adresse ira loin. La presse en parle à raison, c’est grand, juste, pro et honnête ! Allez y les yeux fermés, retournez y et conseillez l’adresse, il y a finalement peu de spots parisiens qui allient cette qualité, ce service professionnel et un cadre chic convivial et sans tratralala.

LAZARE

Parvis de la gare St Lazare

Rue intérieure

75008 Paris

01 44 90 80 80

 

0

2 Commentaires

  1. ideesmalines

    3 décembre 2013 at 16 h 05 min

    Très bon ce petit resto 🙂 J’ai testé & approuvé également.

  2. Restaurant : Thoumieux, l'institution de la brasserie... | Recettes de Cuisine de Marion Flipo

    18 mars 2014 at 7 h 01 min

    […] Lazare, dernier en date créé par le chef Eric Fréchon nous en donné un bel exemple, je me suis […]

Poster un commentaire