Restaurant Paris : Le Chardenoux des Près, la success story Lignac continue !

Après le Quinzième et le Chardenoux, je termine la tournée des adresses signées Lignac par le Chardenoux des Près, brasserie traditionnelle petite sœur de l’adresse du 11ème arrondissement.

Après l’ouverture du Chardenoux en 2008, on traverse la Seine depuis 2011 pour le prestigieux quartier de St Germain des Près où l’on retrouve un bistrot à l’ambiance à la fois authentique et contemporaine. Déjeuners d’affaires, sortie entre amis, découverte de touristes ou encore diner en amoureux, le lieu se prête à toutes les occasions.

A midi, en semaine, l’ardoise suggère le menu du jour à 27 euros entrée + plat + dessert (22 euros en deux temps) où l’on retrouve des produits en pleine saison et à l’âme d’une cuisine bistronomique « gourmande » comme le chef aime l’annoncer.

Ce jour là on y lit « salade de betterave à la cacahuète », « fricassée de volaille à la moutarde à l’ancienne et pommes boulangères » ou encore « soupe de chocolat au lait, chantilly et pralines roses ». Un bon plan dans un tel quartier pour se faire plaisir au déjeuner !

La carte offre quant à elle un choix de 5 entrées, 5 plats et 5 desserts que l’on découvrira pour 39 euros la formule complète, l’option reste valable le soir et le weekend. Les grands classiques du chef Lignac sont à l’honneur : ravioles de foie gras, émietté de tourteau, ris de veau carotte, black cod au miso, pain perdu au framboises… Des plats signatures du lieu.

menu chardenoux

Restons dans l’ambiance fin d’automne avec pour commencer un velouté de potiron crème de châtaignes et éclats de noisettes de mon côté et les ravioles de foie gras à la fève tonka crème d‘oignons rouges à la bière blonde pour mon copain Laurent. Un excellent début pour nous mettre en appétit, on se régale à en saucer toutes nos assiettes !

soupe poti

 

ravioles chardenoux

Craquage collectif pour la fricassée de ris de veau aux condiments acidulés et purée de carottes au curcuma, un grand classique du restaurant et l’on comprend pourquoi, c’est un délice, le plat est parfaitement assaisonné, les ris de veau lustrés dans leur jus et parfaitement accordés aux carottes fondantes… La purée est gourmande, juste beurrée, on lui pardonne son côté « plus tiède que chaud ».

ris veau

En dessert ce sera l’éclair caramel au beurre salé à notre table, café et thé à la menthe vanillé pour conclure.

Une belle adresse donc, au charme des brasseries parisiennes et à la cuisine réussie. Seul bémol, une serveuse au sourire difficile et je dois avouer pas très agréable, dommage pour un lieu qui marquait le sans faute.

Malgré ce détail, je reviendrai avec enthousiasme et conseillerai cette adresse qui saura combiner bonne cuisine et ambiance conviviale et chaleureuse de brasserie « parigotte ».

Le Chardenoux des près

27 Rue du Dragon

75006 Paris

01 45 48 29 68

Ouvert 7j/7 12h-14h30 et 19h45-23h

0

1 commentaire

  1. Hotel Boulogne Billancourt

    23 janvier 2015 at 16 h 25 min

    Tu as bien été servi on dirait! Tu t’es régalée au moins?

Poster un commentaire