Restaurant Paris : Terroir Parisien, la brasserie chic signée Yannick Alléno

Je guettais la montée de l’adresse depuis maintenant un bon bout de temps, ouvert depuis bientôt 2 ans la brasserie parisienne de Yannick Alléno chef triplement étoilé fait parler d’elle dans la presse et les diners mondains, allons voir cela de plus près.

Le lieu porte bien son nom, on apprécie d’entrée la mise en valeur des producteurs de l’île de France et ses alentours : charcutier Gilles Verot, boucher Yves Le Bourdonnec, pêches de Montreuil, crémerie de la Ferme de Viltain, les richesses des territoires proches sont à l’honneur ! La carte suit la tendance terroir avec les incontournables français comme la terrine de foies de volaille, la soupe aux orties, le navarin d’agneau, le boudin noir/purée grand mère, le Paris/Brest ou encore la tarte conversation.

Le cadre est agréable et appelle à la convivialité, il se prêtera aussi bien pour des retrouvailles entre potes, un diner entre collègues ou même un tête à tête au bar installés sur les chaises hautes. La cuisine ouverte ne rend pas l’espace pour autant bruyant et donne une bonne dynamique au lieu, un espace très réussi donc !

Le service ce soir là parait dès notre arrivée un peu dépassé. Il est 21h30, presque 20 minutes s’écoulent avant la prise de commande, puis la montre tourne et on sent l’approche de la fermeture, tout s’accélère d’un coup. La pâtissière fait même son apparition en salle et interrompt la prise de commande de son collègue « c’est la dernière commande là ? », le message est clair ! Il est 23h, c’est bientôt l’heure de fermer. Euh, pardon, on vous dérange peut être ?!

Passons au plus important pour la bande de cuisiniers que nous étions ce soir là : nos assiettes ! En entrée j’opte pour la salade tiède d’haricots verts, vinaigrette « maman ». A côté ce sera la terrine de volaille, le hotdog maison (spécialité du resto) et les tomates millésimées en salade.

haricots

terrine

soupe

hotdog

Mon entrée est simple, sans surprise, très classique, tout comme la terrine de volaille. Le hotdog arrive lui dans une jolie petite boîte, c’est sympa à grignoter du bout des doigts façon junk food. Déception par contre pour cette salade (plus chère entrée de la carte…) à l’intitulée « tomates millésimées » alléchant, simplement trois variétés de tomates, grossièrement dressées et à peine coupées, on s’attendait à mieux.

salade

Place aux plats maintenant, ce sera filet de Carrelet, épinards et champignons de Paris dans mon assiette. Cuisson maîtrisée du poisson, une tombée d’épinards simple, le tout est bien assaisonné mais pas de surprise ici pour un plat tout de même vendu plus de 20 euros.

poisson

Le boudin est quant à lui d’excellente qualité mais la purée est froide, dommage !

boudin

La cassolette de joues de lotte choisie par 3 personnes est servie à se partager, conviviale certes mais une quantité limitée pour plus de 65 euros les 3 portions !

joue lotte

Le navarin d’agneau est sans aucun doute le meilleur choix de notre table. Des plats très médiocres signés Alléno, bizarrement ça colle moyen.

navarin

Malgré l’épisode « pâtissière fatiguée » nous optons pour des desserts, les créations pâtissières seront certainement plus à la hauteur du nom. Brioche Nantaise perdue et crème glacée vanille, pas mal mais sans plus. Baba au rhum tout simplement catastrophique et tarte conversation bien trop sèche. FLOP again. Sans parler de l’épisode chantilly oubliée sur l’un des desserts qui mettra plus de 15 minutes à arriver à notre table.

verrine

tarte

brioche

baba

Vous l’aurez compris la soirée s’annonçait gourmande, à l’image de notre patrimoine gastronomique , l’ami Alléno ferait bien de suivre ses cuisines de plus près, je garderai un souvenir très mitigé de cette adresse pourtant très prometteuse ! A croire qu’il ne suffit pas de porter le nom d’un grand chef pour réussir son concept…

Terroir Parisien

20 rue St Victor

75005 Paris

01 44 31 54 54

0

6 Commentaires

  1. Ori

    24 novembre 2013 at 10 h 29 min

    Les avis sont unanimes sur ce restaurant, le service est déplorable, j’y ai fêté mon anniversaire, bien mal m’en a pris!
    Je ne comprends pas que Yannick Aléno ne réagissent pas!

  2. Fabrice

    25 novembre 2013 at 11 h 17 min

    Les photos ne me donnent pas trop envie : on dirait le Paris des années 90 …
    Les critiques pro restent un peu des vendus sur cette histoire je pense, ils vont tous nous expliquer que c’est la super ouverture du moment.

  3. frédérique

    25 novembre 2013 at 12 h 14 min

    En effet ça ne fait pas rêver du tout … Il y a tellement mieux à découvrir à Paris !

  4. Délices à Paris

    25 novembre 2013 at 16 h 56 min

    Oui c’est vrai le navarin d’agneau est top,par contre mon entrée et mon dessert étaient très moyen.

  5. Restaurant Paris : Le LAZARE, la brasserie chic signée Fréchon | Recettes de Cuisine de Marion Flipo

    3 décembre 2013 at 7 h 01 min

    […] où Marc Meurin, Cyril Lignac ou encore Eric Fréchon honorent ce challenge, Alléno ou encore William Ledeuil ne m’ont qu’à moitié convaincue. C’est pourtant ce genre […]

  6. Adrien de Food In Paris

    3 juin 2014 at 6 h 46 min

    Je suis d’accord également et pour moi j’ajouterai que c’est sans aucun charme.
    Ca ne me tentais pas du tout puis je m’y suis retrouvé par hasard..
    Du coup j’ai fait un petit billet sur mon blog

Poster un commentaire