Restaurant Paris : Neva, l’adresse bistronomique du 17ème que l’on découvre et redécouvre…

Pourquoi avoir attendu si longtemps ?! Ouvert depuis 2011, cette adresse-là trônait sur le haut de ma liste depuis des lustres.
Le chef traçant sa route, les articles presse retraçant les délicieux repas dégustés, les cartes jouant saison et créativité infinie, il était grand temps que j’aille à mon tour découvrir ce qui se cachait derrière ces quatre grandes lettres.

Et quel moment ! Chaque mois le chef concocte une carte courte, 5 entrées/5 plats/5 desserts avec une formule unique en deux plats (36€) ou trois plats (43€) le midi et le soir.

Ouvert du lundi au vendredi, celui là surfe aussi sur la vague du succès avec une fermeture le weekend, faut pas demander si le lieu tourne… La clientèle du midi plutôt d’affaires laisse place aux couples, groupe d’amis, famille et épicuriens visiteurs de notre capitale curieux de découvrir ce qui s’y mijote.

photo 4-63

En guise de bienvenue un sablé parmesan et sa crème aérienne, radis et condiment cédrat nous ouvre l’appétit, divin !

Ce midi là les gnocchettis au parmesan, pata negra, noisettes et herbes folles me vendent du rêve. Sur les papilles, le pari est tenu ! Les gnocchis maison sont fondants, juste pochés et bien assaisonnés, accompagnés d’une crème aux herbes et d’une écume légèrement citronnée, c’est l’harmonie en bouche.

photo 3-71
En plat je fonce sur les ris de veau, justement spécialité de la maison, la carte leur fait honneur chaque mois dans une recette différente. Simplement accompagnés d’un gratin de pommes de terre et de radis multiples, ils sont divins, presque croustillants, je me régale !photo 1-83
En face, le porc fermier et ses légumes printaniers sont délicieux, un plat légèrement moins convaincant peut être car l’épaisseur du porc rend la cuisson de la viande inégale et plus ou moins tendre selon la hauteur du morceau dégusté cependant le rendu global est gourmand.
photo 2-87
On déguste un petit verre de Crozes Hermitage 2012 du domaine Gilles Robin, fruité et légèrement boisé, l’accord est parfait.

Seul bémol ce midi là, le service légèrement bancal, ou du moins en dessous de ce que l’on peut attendre face à une telle qualité d’assiette. Il semblerait qu’il manque presque quelqu’un en salle. Notre serveur est overbooké, peu disponible il nous apporte les cartes qu’après un long moment d’attente et oublie de nous indiquer un changement de plat, dommage pour un repas qui fini par traîner et l’heure qui tourne.

Nous sautons le dessert déjà attablés depuis 1h30. Une pana cotta à la mangue accompagne l’addition, vanillée à souhait on termine ce festin sur une note de douceur, le rapport qualité prix restant raisonnable pour cette délicieuse expérience !

Neva Cuisine

2 rue Berne
75008 Paris
01 45 22 18 91
Fermé samedi et dimanche

 

0

Poster un commentaire