Restaurant Paris : La Gazzeta, une cuisine créative et de saison !

On m’a parlé de cette adresse pour la première fois il y a presque 2 ans ! Conseillée par Alba Pezone en personne je savais qu’on me livrait ici une petite pépite… Un peu comme le caffé dei Cioppi, ce resto italien d’exception dont je vous ai parlé ici.

Après en avoir entendu parler une, deux, trois et plus, il était bien temps à mon tour d’y mette les pieds.

Le lieu fait penser à une typique brasserie chic parisienne : miroirs le long des murs, banquettes, sol quadrillé,… Les bougies sur chaque table tamise l’ambiance, sans aucun doute, c’est une adresse qui plaira aux amoureux !

Et alors on y mange quoi ? Je dois dire que je pensais me rendre dans un resto aux notes italiennes et ce fut finalement plus une cuisine gastronomique créative et saisonnière qui nous a régalés.

Le midi une formule à 17 euros (Entrée + plat) est proposée, avec un dessert le repas passe à 24 euros.

Ici, on aime se laisser surprendre, le chef compose son menu selon les produits du jour ! Un véritable gage de fraicheur et de qualité à mes yeux…

Même surprise dans l’assiette le soir avec la proposition d’un menu en 5 plats (42 euros) ou en 7 plats (56 euros).

Nous optons pour le menu en 5 plats… Pour commencer, un amuse-bouche composé de Mulet noir cru, fine tranche de rutabaga et purée de mandarine au raifort. Frais et léger c’était agréable sans pour autant être transcendant ou du moins au niveau du reste du repas.

Arrive alors le second plat qui m’a littéralement séduite ! Coeur de veau, coques et cardes : Sublime ! Je n’avais jamais gouté au coeur de veau et je dois dire que j’étais curieuse. Tranché extrêmement finement et accompagné de coques, ce mélange terre et mer est fin et très bien équilibré… Ca fond presque dans la bouche tout en restant croquant grâce aux morceaux tout juste blanchis de céleri. L’assaisonnement tout juste tiède de ce plat est parfait.

Deuxième coup de coeur : Panais et oeuf poché, pissenlits et châtaignes. Ici encore des alliances de saveurs et de textures étonnantes. Niché dans une crème de panais, le jaune d’oeuf encore coulant apporte toute sa gourmandise… Les châtaignes sont coupées en carpaccio et c’est surtout leur croquant que je retiens ici. Je me régale des chips de panais qu’on attraperait presque avec les doigts à l’arrivée du plat.

Le plat principal fait honneur à la canette de Challans. La volaille est d’une qualité grandiose… Certifiée Label rouge, elle est nourrie pendant plus de 74 jours avec des végétaux et dispose d’un espace plein air pour grandir… Ces conditions rendent la chair d’une incomparable tendreté. Elle est ici servie avec un jus de blette et une très fine tranche de pain grillée sur laquelle est déposée un effiloché bien plus riche de la viande. Le jus qui accompagne le plat assaisonne et lie le tout.

Place au dessert maintenant. Je dois dire qu’après les 3 plats surprenants que nous avons dégustés, mes attentes étaient au top niveau !

Je reste convaincue à moitié par ce dessert audacieux certes mais particulier. On nous apporte un dessert en deux parties : Petite verrine d’une ganache chocolat aux pruneaux et au pamplemousse, surmontée d’une mousse légère au miel de châtaignier et quelques morceaux de sablé au chocolat. Je dois dire que je n’ai pas vraiment apprécié le mélange, j’ai d’ailleurs redemandé la saveur de cette crème qui me paraissait presque médicamenteuse. Finalement la deuxième partie du dessert a largement rattrapé ma déception… Sur une assiette, trois petits flans de lait de brebis nous sont servis, surmontés de fines tranches d’ananas (pour deux flans) et d’une fine tranche de céleri pour le dernier flan. Osé mais réussi ! C’est d’une incroyable légèreté… Le flan est d’une texture aérienne, à peine sur le palais il disparait laissant un léger goût crémeux et subtilement sucré. Parfait pour terminer sur une touche de légèreté ce festin.

En somme vous l’aurez compris, l’adresse m’a convaincue, l’audacieux chef propose une cuisine de marché raffinée. Le rapport qualité prix est très raisonnable vue la qualité des produits et le travail de chaque assiette.

Pour vous y rendre :

La Gazzeta

29 rue de Cotte

75012 Paris

01 43 47 47 05

0

1 commentaire

  1. Trivago

    5 mars 2012 at 11 h 17 min

    Elles sont appétissantes vos photos !

    Dommage que je ne sois pas sur la Capitale mais une bonne adresse à retenir !

    Je vous invite à partager votre expérience culinaire et vos clichés sur le site de voyageurs Trivago par le biais de lien où vous clichés :

    http://www.trivago.fr/paris-36103/restaurantbrasserie/la-gazzetta-1095170

    A bientôt…vaba membre du site Trivago

Poster un commentaire