Pâtisserie de rêve…

PB

En voilà un qui porte bien son nom, du rêve oui, c’est bien le sentiment qui me gagne en entrant dans cette pâtisserie dont j’avais tant entendu parler. Quand le maître Conticini ouvre boutique il ne fait pas les choses à moitié.

La porte poussée, on entre dans le monde onirique d’un homme passionné, créatif et rigoureux… Tout semble parfait, on oserait à peine y toucher, chaque création est présentée sous une cloche parfaitement éclairée comme un bijou précieusement gardé, c’est sobre, classe et luxueux.

La tarte Tatin est taillée à la perfection, les pommes semblent fondantes à souhait ; la tarte au citron meringuée est travaillée dans la hauteur, sa meringue merveilleusement brunie réveille vos papilles avant même d’y avoir goûté ; l’éclair chocolat à la coque lisse et fine respire la finesse ; le Saint Honoré expose des choux parfaitement homogènes et recouverts d’un caramel tout juste doré ; en trois mots : pureté, délicatesse et perfection.

Ce n’est cependant pas pour tout cela que je viens cette première fois, j’ai une idée bien en tête ce jour là. Je me demande d’ailleurs encore pourquoi avoir attendu si longtemps. C’est le Paris Brest que j’ai tant attendu comme une boîte secrète que l’on a admirée depuis longtemps et que l’on s’apprête à ouvrir…

Le pâtissier reçoit en 2010 la couronne du meilleur Paris/Brest, je repars donc avec cette petite boite au design parfaitement étudié lui aussi pour ne pas endommager le trésor… Je reviendrai pour le reste.

De retour à l’appartement, impossible d’attendre, je sors ma plus belle assiette, ma plus belle cuillère et je déguste une première bouchée, puis deux puis trois, puis tout ! C’est un vrai bonheur, une crème pralinée tout juste sucrée parfaitement mousseuse et relevée d’un insert pur praliné central exceptionnel. Je dois vous avouer que je ne suis pas très choux, et que mon choix premier aurait certainement été d’opter pour la tarte au citron mais le label décerné et les échos entendus ont guidé mon choix, je ne regrette rien ! Le lieu porte très bien son nom, c’est une véritable pâtisserie de rêve.

Comptez 5,70 euros pour la pièce individuelle, vous pouvez aussi opter pour la version familiale à 35 euros pour 5 à 6 personnes, je doute cependant que l’équilibre des textures soit le même tout comme son esthétique compromise par la découpe délicate d’un tel chef d’oeuvre !

La pâtisserie des rêves

93 rue du bac

75007 Paris

ou

111 rue de Longchamp (salon de thé pour dégustation sur place)

75016 Paris

ou

19 rue Poncelet 

75017 Paris

 

 

0

4 Commentaires

  1. LadyMilonguera

    18 juin 2013 at 10 h 42 min

    Hummmmmmm… comme il est beau !

  2. frédérique

    19 juin 2013 at 9 h 25 min

    Magnifique !! L’assiette n’est pas mal non plus 😉

  3. Passionatelyfood

    19 juin 2013 at 17 h 16 min

    Hum, ça m’a l’air vraiment délicieux !

  4. Restaurant Paris : Le Perchoir | Recettes de Cuisine de Marion Flipo

    28 octobre 2013 at 7 h 03 min

    […] En dessert : Paris/Brest caramel beurre salé et salade de fruits rouges. C’est finalement un dessert que je ne choisis que rarement au resto mais que j’adore quand il est bien fait (OMG Conticcini !). […]

Poster un commentaire