Picotte, à fond les régions !

La première chose qui frappe en entrant chez Picotte, c’est la chaleur du lieu !

Au sens propre (et c’est bienvenu en ce gris et froid jour d’hiver avouons-le) comme au figuré.

La salle est très accueillante et lumineuse avec ses tons beige et blanc réhaussés par les touches de cuir marron et le velours vert des banquettes.

La mosaïque trône en bonne place dans la décoration, et pour cause, Picotte met à l’honneur la gastronomie des régions françaises. La carte de France est donc découpée en fragments colorés et l’on pourra les retrouver en fil rouge sur le menu et les différents accessoires proposés ; notamment un éventail présentant les portions à partager et des sous-bocks donnant des infos sur chaque spécialité. Et oui, on ressort de chez Picotte moins bête !

Côté carte, du coup, des spécialités régionales connues et d’autres plus confidentielles, renouvelées tous les 2 jours pour le déjeuner et tous les 2 mois environ pour le diner avec des produits 100% français.

Le tartare de noix de St-Jacques et saumon aux fines herbes, en plus d’être alléchant visuellement, est très bien assaisonné et boosté par une sauce curry verte délicieuse.

La salade de mâche façon charcutière met le cochon à l’honneur sous différentes formes, elle est agrémentée d’une vinaigrette moutardée au cognac.

Parlons plat principal.

On se sent comme chez grand-mère avec le pot au feu : viande moelleuse, pas grasse, petits légumes cuits à point et os à moelle fondant à souhait…

Les ravioles du Royans et leur crème légère au comté sont justement bien crémeuses et fromagées, la salade de jeunes pousses qui les accompagne est bienvenue pour aider à la digestion de ce plat hivernal.

Rien n’arrête notre gourmandise curiosité régionale, et nous allons donc jusqu’au dessert !

J’avoue que le riz au lait à la noisette se déguste volontiers après ce repas pourtant bien servi ; préparé avec du riz de Camargue il est crémeux, sucré juste comme il faut et donc relativement léger.

Le pain d’épice rôti est très parfumé et associé à une boule de glace artisanale à la Chartreuse, une association agréable et originale.

Vous l’aurez compris, nous avons aimé notre balade gustative dans les régions.

D’autant plus, qu’elle se fait à un très juste prix étant donné la qualité des produits et de l’exécution.

La formule du midi varie entre 17€ et 20€ selon la taille de votre appétit (entrée/plat – plat/dessert ou le trio), le soir on s’en sort pour une trentaine d’euros autour de petites assiettes appelées les Picottes salées et sucrées.

La dernière touche très chouette, c’est le service assuré notamment par Catherine, qui fait partie de la team à l’origine du lieu.

Souriante et spontanée, elle vous communique son enthousiasme pour la gastronomie régionale en un clin d’œil et vous explique avec des étoiles dans les yeux que ce restaurant est la concrétisation d’un projet imaginé durant ses études, terminées il n’y a pas si longtemps !

On dit bravo à cette jeune équipe qui s’est lancée il y a à peine 3 mois et dont la proposition est bien travaillée et aboutie.

Ah ! Dernier détail qui n’en est pas un : même complet, le restaurant reste très agréable d’un point de vue sonore.

Picotte Paris

42 rue de Malte

75011 Paris

Ouvert du mardi au samedi pour le dîner et du mardi au vendredi pour le déjeuner

01 49 29 98 77

0

Poster un commentaire