Marxito renouvèle la street food avec brio

Marxito, ouvert depuis à peine 2 mois près du rond-point des Champs Elysées, est le dernier bébé du chef étoilé Thierry Marx et du designer Ora Ito.

L’expérience Marxito c’est d’abord un cadre

Tons rose poudré, lignes épurées et tout en courbes, lumières minimalistes ; l’ensemble respire la modernité et la zenitude. Ce n’est sans doute pas un hasard quand on sait que la gastronomie du lieu s’inspire de la cuisine nippone…

Sur place ou à emporter ?!

Dans ce concept résolument street food, les 2 options sont possibles. Quel que soit votre choix, profitez de la vue sur la cuisine ouverte en attendant de passer commande et observez le montage minute des marxitos ; une bonne façon de se mettre en appétit.

Si vous choisissez de manger sur place, une fois votre commande passée et réglée au comptoir dédié, vous bénéficiez du service à table assuré par l’équipe du lieu, jeune et dynamique.

Le marxito ; mais qu’est-ce-donc ?

Il s’agit d’une galette fourrée s’inspirant des doriyaki japonais.

Ici point de haricot rouge, mais une pâte levée à base de sarrasin pour les marxitos salés et une pâte à pancake pour les marxitos sucrés.

Le roi du menu se décline en 5 garnitures salées, dont 2 végétariennes, et 3 garnitures sucrées.

En tant qu’amatrice de viande, je me laisse tenter par le sake paper beef et je ne suis pas déçue. Le sandwich est bien garni et bon ; le bœuf coupé en fines lanières est juteux, le cheddar dégouline généreusement et les oignons confits et la salade apportent de la fraîcheur. La touche d’originalité vient de la galette de sarrasin très moelleuse et fine dont le goût léger et subtil s’associe très bien avec la viande.

Le guacamole de l’avocado heaven choisi par ma co-testeuse est préparé avec des avocats à point et assaisonné d’une sauce ginger équilibrée et bonne. La petite touche croquante très agréable vient des pickles de concombre japonais.

Moins épais que son collègue protéiné, ce marxito est une option parfaite pour les petits appétits.

Si vous craignez le petit creux, notre reco d’accompagnement va à la salade quinoa edamame qui est agrémentée d’amandes torréfiées, de graines de grenade et est servie avec une vinaigrette wasabi subtilement dosée.

Coup de cœur pour les desserts à s’en lécher les doigts 

Aventurières dans l’âme, nous attaquons nos marxitos sucrés à pleines dents, comme nous l’avions fait pour leurs acolytes salés et nous nous retrouvons avec de la crème sur les doigts… eh oui quand on mord d’un côté, ça a tendance à déborder de l’autre ! Mais c’est pour la bonne cause ; la crème, nature, matcha ou chocolat, est en effet très légère et onctueuse. Le petit plus qui finit de nous faire craquer ? Elle est saupoudrée de morceaux de biscuits croustillants et aériens qui contrastent agréablement avec le moelleux de la pâte à pancake.

Nous nous sacrifions pour goûter également l’une des autres options de desserts et c’est sans remord. Le très gourmand sundae décliné en version sarrasin et tonka et associé à un coulis de caramel et des éclats de noisette torréfiés vaut clairement la peine d’être découvert. Le sucre est bien dosé et l’association des différentes saveurs fonctionne parfaitement. Pas étonnant, me direz-vous, la recette a été mise au point par Emmanuel Ryon, Meilleur Ouvrier de France Glacier.

Un soin tout particulier dans le choix des ingrédients

Deux formules sont proposées entre 11h30 et 17h30 et donnent droit à un marxito salé, une salade ou une boisson, et un dessert. Le prix varie de 15 à 17€ selon si le marxito principal est végétarien ou non ; un bon rapport qualité prix étant donné que les ingrédients sont d’excellente qualité et proviennent de producteurs locaux.

A noter que des formules petit-déjeuner sont disponibles de 8h30 à 11h30. Et bien sûr, chacun des éléments de la carte peut être choisi individuellement.

Bon marxito !

Marxito

1 bis rue Jean Mermoz

75008 Paris

Service continu du lundi au vendredi de 11h à 19h30

01 47 20 92 02

0

Poster un commentaire