Dans les caves de L’Hôtel de Crillon

Une expérience.

Accrochez vous, on entre ici dans un lieu privilégié pour un moment privilégié.

Une fois par mois, l’Hôtel de Crillon réserve ses caves pour des rencontres exclusives avec Xavier Thuizat, sommelier des lieux.

Une chance !

En plus d’être un homme adorable et brillant, passionné et passionnant, Xavier est certainement l’un des sommeliers les plus engagés dans son métier. Il découvre, fouine, chez les plus grands mais surtout les plus petits, visite, va toujours plus loin et nous apprend même qu’il rédigea une thèse sur les vins et la religion. Alors autant vous dire que 2h passées avec lui pour découvrir 5 pépites sélectionnées avec talent, c’est unique.

Crédit : Lesartisans.io

Une soirée, une thématique.

Ce jeudi de novembre c’est la Vallée du Rhône qui est à l’honneur. Une région que l’on abordera autour de 5 grands crus.

Un Côtes du Rhône Château Grillet 2014, qui n’est rien de moins qu’un bijou de la nature, une petite terre de 3,5 hectares au cœur de la Vallée du Rhône dont un seul hectare sort des vins d’appellation d’origine contrôlée française, une des plus petites et prestigieuses AOC de France… Le domaine ne produit que 7000 bouteilles et reste d’une extrême minutie recherchant toujours le meilleur, au point de ne rien produire jusqu’à 2021, mettant ses terres au repos actuellement pour en tirer le meilleur demain.

Autant vous dire que l’on démarre fort !

Christopher Hache chef étoilé de la maison associera chaque bouteille avec ses créations.

On déguste alors une bille de carpaccio de mangue et une polenta archi crémeuse à la truffe et topinambours. C’est grandiose, étoilé comme l’est son nom, on jubile de plaisir déjà au premier acte.

Arrive la suite, un Châteauneuf du Pape blanc du domaine de Saint Préfert, 2015. Et rares sont les occasions où j’ai pu déguster un Châteauneuf du Pape en blanc. Le côté salin et minéral de ce vin est notamment dû à sa forte exposition au vent, une forte acidité en ressort aussi, le tout pour un équilibre parfait.

King crab au pamplemousse et rosti de pomme de terre, crème de moules l’accompagnent. Toujours du grand !

Place au rouge avec un Côte Rôtie 2011 de chez Jamet. Chevreuil rosé à cœur et raviole de cèpes le subliment…

Puis c’est un Gigondas 2012 du Domaine Santa Duc qui fait honneur au superbe travail des cuisines sur cette tourte au gibier rassemblant perdreau, lièvre et chevreuil. Accompagnée d’un jus de viande parfaitement exécuté, toutes ces saveurs sont délicates et puissantes à la fois. Le vin est à leur parfait service. Je suis scotchée tout comme les 7 autres fins gourmets qui partagent la table d’hôtes ce soir là.

Et je dois dire que l’expérience est là aussi, car si nous sommes tous là ce soir, c’est certainement cette passion commune qui nous rassemble : l’épicurisme. Nous discutons, partageons nos impressions, nos dernières découvertes, et on se donnerait presque rendez vous à nouveau. Ce soir, ils sont restaurateurs, bons vivants, s’y connaissent et restent, eux aussi, subjugués par la qualité de cette soirée.

Mais ne partez pas trop vite. C’est loin d’être fini, passons au sucré avec les créations du jeune pâtissier Pablo Gickiel qui accompagneront un exceptionnel vin Rasteau Grenat du Domaine La Collière. Une bouchée croustillante à la pistache donne le ton…

 

Voici alors venu la tartelette au chocolat praliné noix de cajou.

Et alors là, plus un bruit. Les éclats de rire laissent place au silence, celui qui ne trompe pas, qui rassemble tout le monde, tant l’expérience en bouche nous épate.

C’est à la fois sablé, croustillant, fondant et même croquant. Je n’en reviens toujours pas pour tout vous dire. Et la combinaison est une fois encore PARFAITE.

On en redemande… Voici la grande version qui arrive, c’est unique. Certainement l’un de mes desserts de l’année.
Alors autant vous dire que je ne laisserai pas passer longtemps avant d’aller déguster le tea time de ce jeune prodige.

Quelle soirée ! Quelles rencontres !

Je ne peux que vous recommander de vous offrir ou d’offrir un tel moment à vos proches les plus épicuriens. On est dans le registre de l’unique…Par le lieu, par le professionnalisme et le trio talentueux Xavier – Christopher – Pablo, par le choix des produits et par la surprise que chacune de ces soirées doit apporter.

Comptez 140 euros/personne pour cet apéritif dinatoire dans le Paris chic et luxueux. N’ayons pas peur de pousser ses portes pour vivre le temps d’un soir un moment précieux.

Hôtel de Crillon

10 place de la Concorde

75008 Paris

01 44 71 15 00

Crédit photo : lesartisans.io

0

Poster un commentaire