La Pagode de Cos à la Réserve, le grand Jerôme Banctel frappe encore…

On ne l’arrêtera jamais. Je dis souvent « Quand la passion ronge, elle donne des ailes », et quelles ailes ! Jerôme Banctel en est la démonstration incarnée.

Un fou peut-être, mais un technicien ultra créatif et talentueux surtout. J’avais eu la chance de découvrir sa cuisine doublement étoilée cet hiver alors qu’il s’éclatait avec les gibiers, j’ai une fois encore était séduite.

Cette fois-ci je suis dans la magnifique cour intérieure de l’hôtel La Réserve, ancienne résidence de Pierre Cardin. Que le lieu est beau… Nous sommes déconnectés de tout Paris, c’est apaisant et unique à quelques pas du brouhaha des Champs Elysées ! Déjà, rien que pour cette exclusivité on fonce découvrir le lieu !

Et alors, quand on s’installe à la table de la Pagode de Cos, le petit dernier de l’hôtel proposant une expérience autour de la « route des épices », on est encore plus séduits. Ici, comme tout autour de nous, ce sera le luxe et l’élégance mais dans une simplicité raffinée.

La carte est courte, efficace, de saison, dans le produit brut souvent, déjà exceptionnel pour ce qu’il est. Nous dégustons une coupe de champagne rosé Laurent Perrier pour nous rafraîchir des températures folles de la semaine dernière…

Et on parle, on parle, on parle, on est vraiment trop bien. Arrive un petit amuse-bouche autour du melon et du jambon de Pays, basilic frais pour rehausser l’ensemble et c’est le bonheur.

Alors que j’opte pour le tartare de thon rouge, guacamole et wasabi, c’est la terrine de Saint Pierre salade de haricots verts et trio de condiments à côté qui fait ravage. Deux entrées légères mais gourmandes, à la fois chics et parfaitement exécutées.

Puis arrivent nos plats : L’intemporelle salade de haricots verts, tourteau et sauce au sésame pour l’un, les ravioles de langoustines et citronnelle pour l’autre.

C’est E.X.C.E.L.L.E.N.T. Cette vinaigrette sésame tout simplement divine me transporte en Asie. Et le tourteau minutieusement décortiqué apporte la touche iodée et salée qui équilibre l’ensemble, c’est frais et généreux, parfait ce soir là.

Les ravioles sont tout aussi convaincantes, cuites à merveille en respectant la chair noble de la langoustine… La sauce relève l’ensemble, tout comme l’ajout d’herbes fraîches.

Côté sucré, nous partageons l’assortiment de cakes de la maison et l’assiette de fruits rouges. Coup de coeur total pour le cake au chocolat ! Loin de ces desserts trop sucrés, c’est dans l’amertume que joue le pâtissier ici en y ajoutant des morceaux de chocolat encore croquants. Le cake au citron et le cake fraise/basilic nous font tout autant plaisir, surtout accompagnés de la fraîcheur de fruits rouges picorés entre nos bouchées.

Une expérience à s’offrir aussi bien pour découvrir l’identité de ce chef encensé d’éloges partout à juste titre, mettre les pieds dans ce lieu exceptionnel au coeur de Paris et tout simplement avoir la garantie de passer un bon moment. En plus d’une équipe archi solide en cuisine, le service est un sans faute du début à la fin. Bravo.

La Pagode de Cos

L’Hôtel La Réserve

42 avenue Gabriel

75008 Paris

+33 1 58 36 60 60

 

0

Poster un commentaire