Velouté de céleri au beurre noisette

Mmm la saison des soupes… Te revoilà ! Janvier arrivé, on se réchauffe volontiers d’un délicieux velouté de légumes et sa pointe de crème, d’une bonne soupe cuisinée avec les restes de poulet rôti du dimanche ou encore d’une bisque de homard festive, touche de vin blanc et Piment d’Espelette après les fêtes…

Pourvu que le contenu de ce petit bol réchauffant soit bien fait, plein de saveurs et de gourmandise… On se régale.

Ce soir, c’est soupe « funky » au menu. On connait le céleri en soupe, son alliance avec de bonnes noisettes torréfiées pour rehausser leur bon goût et on connait le beurre noisette. Ce petit dernier reste le secret d’un financier aux amandes réussi mais voilà qu’il va nous intéresser ici.

Super simple à réaliser, à condition de garder un œil dessus ; il enrobera généreusement notre céleri de son parfum de bon beurre cuit et d’un peu de bon gras… Rassurez vous pas besoin d’en mettre des tonnes, c’est la subtilité qui fera la différence !

pru_2990Ingrédients (pour 4 entrées)

  • 500 g de céleri rave épluché et taillé en petits morceaux (petits oui ! Pour mieux s’imprégner du beurre voyez vous…!)
  • 30 g de beurre doux
  • 1 cube de bouillon de légumes bio
  • 1 gousse d’ail
  • Eau
  • 50 g de noisettes

Préparation :

Préchauffer le four à 170°C et torréfier les noisettes pendant une quinzaine de minutes.

Chauffer le beurre dans une casserole sur feu moyen, une fois qu’il commence à pétiller et brunir, retirer du feu et ajouter les morceaux de céleri en mélangeant immédiatement. L’apport de masse froide stoppera la coloration du beurre.

Remettre sur feu doux, couvrir et laisser mijoter en remuant régulièrement une dizaine de minutes. Ajouter la gousse d’ail épluchée et dégermée, le cube de bouillon et de l’eau à hauteur. Poursuivre la cuisson 15 Minutes.

Mixer finement.

Servir le velouté dans des assiettes à soupe, ajouter un filet d’huile d’olive, un peu de noisettes râpées à la microplane et des noisettes entières, concassées, demies, pour la déco !

0

Poster un commentaire