1 jour 1 chef, dans la peau d’un chef pendant 24 h !

J’ai toujours pensé que ma passion pour la cuisine s’arrêterait aux fourneaux ménagers pour mes amis, famille et autres occasions de petits comités, je me voyais mal me lever chaque matin pour servir des dizaines de couverts et en faire mon métier. Je vis ma passion au quotidien mais j’ai conscience que ce n’est pas dans les cuisines qu’est ma place alors je réserve ce plaisir à mes proches 🙂

Quand je découvre que le restaurant « un jour, un chef » propose justement de vivre le métier le temps d’une journée, c’est l’occasion de tenter l’expérience et d’aller se jeter dans l’arène !

 » Blogueuse ?  » Me dit-il, « Et vous cuisinez ? »

Mes yeux sortent de leur orbite « Mais bien sûr chef, et c’est un blog de cuisine !  »

Il est rassuré, l’expérience blogueurs n’a semble t-il pas toujours été la meilleure. La barre est à relever !

Côté repas, la conception du menu est laissée au chef du jour, j’en profite pour proposer des plats que j’affectionne et c’est avec leur propre équipe que nous décidons. Ce jour là la carte affiche :

Entrée : Millefeuille de confit de canard, gorgonzola et chutney poire/figues

Plat : Saumon mi cuit, légumes anciens rôtis au four et polenta croustillante

Dessert : Cheesecake à la vanille, sauce tiède et tuile aux carambars

9h du matin : C’est parti, on enfile sa veste et noue son tablier, la « to do list » est longue… Épluchage et découpe des légumes, désarrêtage et découpe de saumon frais, préparation des produits nécessitant refroidissement, lancement des cuissons longues, etc. On ne chôme pas ! J’adore, l’heure tourne à une vitesse folle, l’arrivée des clients du déjeuner approche !

12 h : Les premiers bons de commande arrivent en cuisine, on s’organise pour envoyer dans l’ordre les entrées, les plats et desserts. Alors que je monte le mille-feuille en série, les premiers plats principaux sont réclamés auxquelx s’enchainent alors les premières demandes de desserts, on donne tout, plein d’énergie pour servir et satisfaire nos clients, pas de doute, la cuisine reste une volonté de faire plaisir. On jouerait presque la star avec des passages en salle pour pointer le bout du nez !

15 h : Fin du rush et déjeuner avec l’équipe, bilan et liste du travail de l’après-midi… Après les 35 couverts à midi, nous ne sommes qu’à la moitié du run !

18 h : Reprise sérieuse du rythme pour la mise en place des éléments de dernière minute ! Il fait chaud, on a mal au dos mais l’excitation de voir arriver famille et amis plein de soutien m’encourage.

20 h – 00 h : Les clients poussent la porte, la machine est en route, ça bouillonne à nouveau. Le marathon est reparti, on veut épater et surtout pas décevoir !

Merci à tous les présents ce soir là, c’était un bonheur de cuisiner pour vous. Merci aux nouveaux lecteurs qui ont découvert le blog grâce à cette journée et merci à Ludo et son équipe pour la belle solidarité toute la journée !

Pour les absents et pour les goûteurs souhaitant reproduire le menu à la maison, voici pour commencer aujourd’hui, la recette de mon entrée (le plat et le dessert arriveront dans les prochains articles 🙂 ) :

Le Millefeuille de canard confit, gorgonzola et chutney poire, figues.

Ingrédients (pour 6 personnes) :

  • 3 poires moyennes mures (Comice par exemple)
  • 6 figues
  • 2 c.s de vinaigre de framboise
  • 2 c.s de vinaigre balsamique
  • 30 g de cassonade
  • 30 g de beurre salé
  • 2 cuisses de canard confit
  • 3 échalotes
  • 100 g de pignons de pin
  • 1 pâte feuilletée
  • 150 g de gorgonzola

Pour servir : Un peu de mesclun
Commencer par la préparation du chutney (il accompagnera très bien un foie gras à Noël d’ailleurs !) :

Laver et éplucher les poires. Couper la chair en dès.

Couper l’extrémité supérieure des figues et les trancher en 4.

Faire fondre le beurre dans une casserole, ajouter les fruits, les vinaigres et le sucre. Laisser compoter 20 à 30 minutes. Saler, poivrer. Filtrer le chutney en récupérant le jus. En refroidissant le jus va légèrement figer avec le sucre, il vous servira au dressage.

Réserver le chutney à température ambiante.

Préchauffer le four à 185°C. Découper la pâte feuilletée en 12 rectangles (ou rond si vous souhaitez des millefeuilles ronds !). Cuire les morceaux de pâte sur un lèche-frite recouvert d’une plaque en silicone. Protéger d’un papier sulfurisé le dessus et placer un second lèche frite de manière à faire cuire la pâte sous le poids du second lèche-frite pour qu’elle reste plate. Enfourner 15 minutes environ.

Dans une poêle à sec, torréfier les pignons (restez vigilants, ils peuvent vite brûler !)

Dépiauter les cuisses de canard confit en ne gardant que la chair. Faire revenir les échalotes épluchées et émincées dans un peu d’huile d’olive. Ajouter le confit émietté et les pignons torréfiés.

Couper le gorgonzola en dès.

Réchauffer le confit de canard et le chutney légèrement avant le dressage.

Dressage : Dans chaque assiette déposer un morceau de pâte feuilletée, déposer délicatement un peu de confit de canard, du chutney, des dès de gorgonzola. Ajouter 1 c.c de jus de chutney. Déposer une seconde plaque de pâte feuilletée, recouvrir des mêmes éléments. Décorer chaque assiette d’un peu de mesclun assaisonné de jus de chutney. Servir sans attendre.

0

8 Commentaires

  1. Céline

    10 novembre 2012 at 15 h 57 min

    Top !
    Merci pour la recette du millefeuille ! Je la tente rapidement !!

  2. lucia

    10 novembre 2012 at 22 h 09 min

    bravo pour cette journée! J’imagine combien ça doit être impressionnant, stimulant et grisant, mais au combien épuisant! Excellentes recettes en plus, un beau menu!

  3. Anne so

    11 novembre 2012 at 20 h 50 min

    Un grand BRAVO … J’y étais et c’était un régal …Mille mercis Marion !

  4. Vim de www.toulemondencuisine.wordpress.com

    12 novembre 2012 at 22 h 20 min

    Très sympa ce menu ! J’ai aussi tenté l’expérience le 5 novembre dernier et c’était une chouette expérience.

  5. Fraise basilic

    19 novembre 2012 at 13 h 09 min

    Je découvre ton blog avec ce billet et je ne suis pas déçue !
    L’expérience « un jour un chef » à l’air particulièrement enrichissante et pleines de (bonnes) surprises ! Ton menu est à tomber, exercice relevé haut la main vraiment bravo !

  6. varlet christiane

    20 novembre 2012 at 9 h 09 min

    bravo pour ta passion j ai la meme. ta recette est allechante je vais l essayer bientot.bisous.

  7. Petit

    22 novembre 2012 at 12 h 21 min

    Bonjour,

    J’ai une amie comme toi qui est passionée par la gastronomie et la cuisine. Grande curieuse et admiratrice de chef de cuisine elle travail avec l’institue Paul Baucuse.
    J’aimerais surtout savoir ou est ce que tu as pu faire cette journée « 1 jour, 1chef »???
    C’est une super occasion de lui faire découvrir le monde de la cuisine dans un restaurant, car comme toi elle cuisine seulement derrière ses fourneaux.

    Merci

  8. Marie-Caroline

    27 janvier 2013 at 17 h 04 min

    Coucou Chef Marion,
    Encore une nouvelle recette de cheesecake !!!!!
    Il est urgent de l’essayer
    bizzzzzzzzzz

Poster un commentaire