Restaurant Paris : LaDurée Champs Elysées, la renaissance du phénix…

27 octobre 2011 – Qui eu cru que ce jeudi d’octobre marquerait un véritable jeudi noir pour la célèbre maison française Ladurée ? En effet ce jour là en fin de matinée, une impressionnante fumée noire s’échappe de leur majestueuse bâtisse des Champs Elysées…

Alors que des travaux d’embellissement ont lieu, un ouvrier perce une canalisation déclenchant le feu. Pas de dégâts humains mais une addition salée de dégâts matériels, les peintures sont à refaire et les espaces à restaurer pour retrouver un lieu digne de son ouverture d’origine en 1997.

17 octobre 2012 – Presque un an plus tard, la boutique « bungalow » installée temporairement en face du bâtiment rend les armes, les portes sont à nouveau ouvertes, laissant gourmands et curieux découvrir ou redécouvrir une boutique/restaurant remise à neuve.

D’entrée, on s’émerveille de la majesté du bâtiment : escalier de marbre, peintures anciennes, moulures et dorures au plafond, l’enseigne fait honneur à l’une des plus belles avenues du monde. La fréquentation témoigne du succès et de la renommée internationale de l’enseigne, ici, 1000 à 1500 couverts sont servis chaque jour, les touristes la considéreraient presque comme une tour Eiffel bis !

A gauche, le comptoir de vente expose une gamme à vous faire languir : macarons, chocolats, pâtisseries et viennoiseries en tout genre. Prenez à emporter ou imaginez le contenu de votre assiette, le choix sera plus facile une fois installé !

Les hôtesses à l’accueil sont souriantes et nous guident vers notre table (pensez d’ailleurs à réserver). Au menu : clubs sandwichs, omelettes, salades composées, pâtisseries françaises et macarons bien sûr auquels s’ajoutent des formules pour le petit déjeuner, le brunch, le déjeuner ou encore le goûter.

Nous optons pour le club Ladurée et la salade Ladurée, signés tout deux du nom de la marque, nous sommes confiants sur nos choix !

Dans l’assiette, les produits sont dressés avec minutie, je me régale d’une couronne de chips maison soigneusement déposée sur un assortiment de légumes lui même sur un lit de roquette. Le croquant se marie à l’amertume de la roquette et le sucré de tomates confites maison. Seul regret peut être : la mozzarella au goût trop peu prononcé, de la bufflonne aurait était bien appréciée 🙂

En face, le club sandwich et ses frites maison régalent le palais de Monsieur. Un sandwich d’une telle qualité, j’en mangerais tous les jours ! Les frites sont elles aussi un régal, croustillantes à l’extérieur mais parfaitement fondantes au centre.

Les petits pains natures et aux graines (pavot ou sésame) accompagnant les plats sont servis avec une barrette de beurre doux soigneusement emballée dans du papier Ladurée, chaque détail a son importance, j’adore !

Stoppez donc votre balade sur les Champs pour vous régaler d’une pâtisserie de luxe ou d’un snacking chic, en plus de faire plaisir à vos papilles vous apprécierez le charme et l’élégance de la « French Touch » signée Ladurée…

Ladurée Champs Elysées

75 avenue des Champs Elysées

75008 Paris

Du Lundi au Dimanche 7h30 – 00h30

http://www.laduree.fr/

0

6 Commentaires

  1. Fred

    7 novembre 2012 at 11 h 46 min

    Joli ! ça donne envie 😉

  2. dons de stars

    9 novembre 2012 at 18 h 15 min

    PAs de grande révolution par rapport a l’ancien..

  3. Choupibougon

    8 mars 2014 at 21 h 22 min

    Contrairement à ce qui est écrit, l’avenue des Champs-élysées n’est pas la plus belle avenue du monde. Cela se dégrade d’ailleurs d’année en année. Dommage que vos appréciations soient aussi superficielles sur la cuisine. Avez-vous au moins comparé les différentes marques de macarons ? Ce que vous affirmez dans votre article est trop subjectif et manque d’analyse professionnelle approfondie.

    1. Marion

      Marion

      9 mars 2014 at 21 h 44 min

      Bonsoir Choupibougon,
      Merci de votre commentaire. Cela dit, je ne m’y retrouve pas vraiment…
      Tout d’abord je ne dis à aucun moment qu’il s’agit de la plus belle avenue du monde, bien qu’elle ne soit pas si mal 🙂
      Concernant l’enseigne, mon article traitait de la soirée passée et du dîner dégusté, j’y transmets comme d’habitude mon ressenti sur le moment passé. Bien entendu il existe de nombreuses enseignes sur le positionnement macarons, on pense par exemple à Pierre Hermé mais ils sont très nombreux sur le sujet et, rassurez vous, j’ai la curiosité d’aller les goûter. Comme vous le constatez il s’agit ici d’un article sur un dîner salé qui est un créneau bien méconnu pour la marque, une découverte que je souhaitais partager avec les lecteurs.
      Je vous souhaite d’ailleurs de vivre l’expérience.

  4. Choupibougon

    11 mars 2014 at 23 h 19 min

    Je cite votre commentaire rédigé en haut de la page « D’entrée, on s’émerveille de la majesté du bâtiment : escalier de marbre, peintures anciennes, moulures et dorures au plafond, l’enseigne fait honneur à la plus belle avenue du monde ».
    Sauf erreur de ma part, l’établissement se trouve bien sur les Champs-Elysées. Donc acte, relisez-vous.

  5. prellier

    18 mai 2016 at 11 h 25 min

    J’ai inauguré l’ouverture de ce restaurant et en garde un mauvais souvenir (accueil, service, plats et macarons). Comment peux-t-on écrire qu’ils sont délicieux et les meilleurs de la capitale sans avoir gouté ceux de Pierre H (mais encore faut-il les connaître). Je n’y retournerai pas car trop décevant

Poster un commentaire