Tempuras de lieu noir

Vous souvenez vous de Mr Goodfish dont je vous parlais ici ?

A la défense d’une pêche responsable et durable, le projet soutenu par la commission européenne liste les poissons que l’on peut consommer sans vider nos océans des espèces menacées…

Le lieu noir fait partie de la sélection autorisée, et je vous propose ici une recette japonaise pour le redécouvrir ! Les tempuras sont en effet une spécialité de ce pays auquel je pense très fort depuis ce tsunami ravageur, ma compassion va vers tous ses habitants et leurs familles…

La technique peut s’appliquer à des légumes, des crevettes ou autres sortes de poissons dont la cuisson se tient, le poulet devrait également très bien se cuisiner ainsi (le fameux « fried chicken » d’Atlanta en témoigne ;)). Ces beignets légers sont un vrai régal et s’accompagneront parfaitement de légumes, de riz ou encore de pâtes.

J’utilise ici une farine à tempuras que vous trouverez très facilement dans l’épicerie asiatique de votre quartier, à Lille je vous conseille Asie Nord à Wazemmes, une vraie mine de trésors pour les adeptes de la cuisine asiat’ !

Le lieu noir est un poisson à faire entrer sur nos tables, il n’est pas cher (souvent autour de 11 euros le kg), se cuisine à toutes les sauces et ressemble au cabillaud qui lui, est menacé et beaucoup plus cher…

Ingrédients (pour 5 personnes):

  • 600 à 700 g de lieu noir en filet
  • 1 sachet de préparation pour tempuras (150 g) dilué dans 210 ml d’eau gazeuse
  • Huile de friture (Isio 4 pour moi)
  • Herbes (cerfeuil pour moi)

Préparation :

Rincer et verifier que les filets sont dépourvus d’arrêtes.

Les couper en morceaux de 3 cm environ et les déposer sur un papier absorbant pour les sécher. (J’ai compté 3 à 4 tempuras par personne)

Préparer la pâte à tempuras suivant les indications du paquet, la mienne indiquait de diluer le contenu (150g) dans 210 ml d’eau. Cependant je vous conseille vivement d’utiliser de l’eau gazeuse pour la rendre plus aérienne. Utiliser un fouet pour homogénéiser le mélange.

Mettre le poisson dans cette pâte et mélanger pour bien les imbiber de pâte.

Faire chauffer un bain d’huile dans une large poêle, quand l’huile est chaude (poser une goute de pâte pour tester la chaleur, celle ci doit frire très rapidement dès le dépôt) déposer les morceaux de poisson un par un sans qu’ils se touchent (J’ai réalisé deux tournées).

Les tempuras vont dorer d’un côté en 5 à 6 minutes environ, puis les retourner pour finir la cuisson.

Préparer une assiette avec un papier absorbant et déposer au fur et à mesure les tempuras sur le papier pour absorber l’excès d’huile. (Pendant que ma deuxième tournée cuisait, je les ai placé dans un four chaud à 150°C)

Servir sans attendre avec des herbes ciselées et l’accompagnement choisi.

Bon appétit !

0

1 commentaire

  1. Alicia

    20 mars 2011 at 10 h 54 min

    Même pour les difficiles avec le poisson, c’est un régal inégalé 😉

Poster un commentaire