Filets de poisson marinés au miso, nouilles soba au thé matcha…

Direction le Japon aujourd’hui avec cette recette qui vous garantit une évasion culinaire !

J’ai goûté au poisson mariné dans le miso aux Etats Unis, j’avais adoré le goût si typique qu’il apportait au poisson et qui se mariait parfaitement au goût iodé… Difficile à décrire, je vous laisse faire l’expérience, c’est très simple, il suffit simplement d’avoir les bons ingrédients et de penser à le faire mariner au minimum 24 heures avant la dégustation.

Ici j’ai utilisé du merlan, vous pouvez aussi opter pour le merlu, la plie ou le flétan (Miam je l’adore ce dernier !). Pour un filet plus épais, choisissez le lieu noir, on peut le consommer sans craindre de vider notre mer de ses richesses ! Et qui dit abondance dans nos océans, dit meilleur prix, il sera donc bien moins cher sur les étals de votre marché que nos pauvres poissons qui souffrent de sur-pêche (cf Mister Good Fish) !

Petite note sur les pâtes maintenant… Les sobas ressemblent à des spaghettis, elles sont préparées à base de farine de sarrasin tout comme les nouilles « udon », ces deux variétés sont très prisées au Japon ! Vous en trouverez dans les épiceries asiatiques. Lillois, foncez chez « Asie Nord » rue Jusles Guesde, il n’y a pas un mois qui passe sans que j’y mette les pieds, j’adore tenter de décrypter les étiquettes et goûter à mes nouvelles trouvailles… A Paris, inutile de mentionner les irremplaçables Frères Tang dans le 13 ème arrondissement !

Ingrédients (pour 4 personnes):

  • 400 g de soba au thé matcha (à défaut, spaghettis à l’encre de seiche par exemple)
  • 600 g de filets de poisson
  • 2 c.s de pâte de miso (dans les épiceries asiatiques)
  • 2 c.s de sucre
  • 2 c.s de saké (dans les épiceries asiatiques et ailleurs…)
  • 2 c.s de vinaigre de riz (dans les épiceries asiatiques)
  • Ciboulette
  • Huile de sésame

Préparation :

24 heures avant la dégustation, faire chauffer dans une casserole le saké avec le vinaigre de riz. Ajouter la pâte de miso et le sucre, diluer à l’aide d’un petit fouet puis éteindre le feu. Laisser refroidir.

Passer à l’eau clair les filets de poisson pour les nettoyer. Les placer dans un plat creux et verser la marinade. Filmer et réserver 24 heures dans le réfrigérateur.

20 minutes avant de passer à table, préchauffer le four à 180°C. Prélever les filets un par un et les placer délicatement dans un plat allant au four (évitez qu’ils se chevauchent). Enfourner pour 10 minutes.

Pendant ce temps faire cuire les sobas au thé matcha comme indiqué sur le paquet. Egoutter, verser une cuillère à soupe d’huile de sésame, saler, poivrer et mélanger. Répartir les sobas dans des assiettes creuses, y déposer les filets de poisson, finir par la ciboulette ciselée, servir.

Bon appétit !

0

5 Commentaires

  1. Maëlle

    17 juin 2011 at 16 h 56 min

    Oulalala!!!! Tout ce que j’aime. =) Ca c’est un plat que je jugerais de PARFAIT !!! Je m’y lance ce WE 😉

  2. enflammee

    18 juin 2011 at 16 h 53 min

    Ah, oui, les japonais ont plusieurs manières de préparer le poisson qui changent des nôtres, et c’est tant mieux 😉
    J’adore le poisson mariné au miso et… au pastis !

    Précision : les udons sont des nouilles épaisses à base de blé, et non de sarrasin.

  3. Atelier végé d’Adrienne « Mon Melting Popote

    22 septembre 2012 at 15 h 54 min

    […] ou d’orge. Il sert à relever les plats, à préparer des sauces comme ici ou là, des marinades, à préparer des pâtés végétaux (tartinades) comme c’est le cas pour ces burgers ou à […]

  4. Itada-Kimasu

    23 mai 2013 at 14 h 02 min

    Je vais essayer ta recette vue que j’ai des nouilles soba matcha qui traîne a la maison

  5. Atelier végé d’Adrienne | Mon Melting Popote

    27 août 2015 at 10 h 21 min

    […] riz ou d’orge. Il sert à relever les plats, à préparer des sauces comme ici ou là, des marinades, à préparer des pâtés végétaux (tartinades) comme c’est le cas pour ces burgers ou à […]

Poster un commentaire