Des oeufs marbrés pour l’arrivée de Pâques !

Finie la chasse aux oeufs de Pâques dans le jardin, il n’y a plus que des grands dans la famille maintenant alors, bien plus que du chocolat, Pâques rime avec bonne bouffe et retrouvailles entre cousins/cousines! Cette année c’est d’ailleurs nous qui recevons dimanche. Pour proposer des petits plats dans le thème, j’ai essayé cette recette d’oeufs marbrés en prévision de ce weekend. Verdict ? Ne jamais faire ça à grande échelle! Un coup de bluff beaucoup trop risqué… 🙂 Et vous allez vite comprendre pourquoi…

De bons oeufs, du thé & de la sauce soja pour la touche japonisante, une pointe GRANDE délicatesse et vous obtiendrez un magnifique marbré…

La difficulté vient surtout de l’écaillage des oeufs, la membrane entre la coquille et l’oeuf est très marquée par le marbré, le tout étant de réussir à la maintenir intacte! Pour moi, le résultat n’est pas 100% satisfaisant et j’ai même voulu regarder ce qu’il se passait en dessous… Plus besoin de délicatesse cette fois ci mais le marbré est beaucoup moins fort.

Alors, qui tente le coup?

Ingrédients :

  • Oeufs
  • 10 g de thé noir
  • 10 g de thé vert
  • 10 g de thé rooïbos
  • 2 litre d’eau
  • 2 c.s de sauce soja

Préparation :

Porter à ébullition les 2 litres d’eau. Verser les thés dans une chaussette à thé ou une mousseline et faire infuser pendant 30 minutes.

Faire partir les oeufs dans le thé froid dans une large casserole (on va les faire bouger 🙂 )

Cuire les oeufs 8 minutes sans que l’eau ne bout complètement en les faisant rouler doucement à l’aide d’une spatule.

Sortir les oeufs, les passer rapidement sous l’eau froide et les rouler délicatement, sous la main, sur une planche pour fendiller complètement la coquille.

Les remettre à cuire dans le thé infusé et ajouter 2 c. à soupe de sauce soja.

Continuer à les faire rouler dans l’eau avec le thé et le soja pendant qu’ils cuisent encore au moins 5 minutes de plus.

Surtout veiller à ce que l’eau ne bout jamais. Éteindre le feu et laisser les oeufs dans le liquide jusqu’à ce qu’il soit totalement froid. (Je les ai laissé toute une nuit)

Reste à les écailler très délicatement sans soulever la membrane entre la coquille et l’oeuf. Patience et délicatesse sont de rigueur…

Le résultat est top, le marbré à découvrir est super beau, le goût légèrement parfumé !

Une belle idée pour Pâques trouvée sur le site de Roseandcook !

0

Poster un commentaire