A l’approche du printemps, gnocchis de ricotta façon verdadura…

Retour en Italie avec cette recette qui vous fera sans aucun doute aimer les gnocchis ! Après mon voyage cet été au pays des pâtes, impossible de me satisfaire de ces caoutchouteuses boulettes de pommes de terre ressemblant à des asticots en supermarché ! Voilà longtemps que je voulais me lancer moi même dans leur réalisation pour retrouver LA qualité expérimentée là bas… Eh bien c’est chose faite et je le partage avec vous !

Plusieurs « catégories » de gnocchis existent. On connait tous les gnocchis classiques à base de pommes de terre et de farine (d’ailleurs pourquoi ne pas les revisister en remplaçant une partie de la pomme de terre par du potiron, du panais, de la patate douce, ne vous en faites pas, ce sera pour un prochain chapitre !), il existe également les gnocchis dit « à la romaine », qui ressemblent à des galettes de polenta. Enfin, un dernier type pourrait s’y ajouter : les gnocchis de ricotta. Visuellement ils ressemblent beaucoup aux classiques mais la pomme de terre est remplacée par de la ricotta fraiche, mamamia c’est trop gourmand et c’est trop bon !

Il y a des jours comme ça, j’ai la journée devant moi et il me parait évident qu’une partie sera consacrée à beaucoup un peu de temps derrière les fourneaux ! Alors j’ai eu envie de réaliser à mon tour ce plat complètement irrésistible ! Promis ça a été très simple et en 30 à 45 minutes les assiettes étaient dressées. Nous n’étions que 2 mais la multiplication du nombre de convives ne vous demandera pas plus de temps, une fois la pâte prête c’est tout gagné.

Ingrédients (pour 2 personnes):

  • 1 boite de ricotta (250 grammes)
  • 30 g de parmesan
  • 60 g de farine
  • 1 jaune d’oeuf
  • Poivre, muscade (pas de sel, le parmesan est déjà très salé les amis)
***
  • 20 grammes de beurre
  • 1 petite courgette
  • 3 ou 4 tomates cerises (pour la couleur !)
  • 3 ou 4 champignons de Paris
  • 3 ou 4 choux de Bruxelles
k
Préparation :
k
Vider le petit jus de la ricotta. Dans un saladier la mélanger avec la farine, le parmesan, le jaune d’oeuf, une pointe de muscade et quelques tours de moulin à poivre (5 baies pour moi, miam !).
Mélanger à la fourchette pour obtenir une pâte homogène. Réaliser alors des boudins de cette pâte en farinant le plan de travail et en utilisant la paume de la main (environ 1 cm de diamètre). Couper ces boudins en petits morceaux d’un centimètre de longueur environ. Réserver dans un plat fariné, couvrir d’un torchon propre et placer au frais pendant la préparation des légumes.
k
k
k
Préchauffer le four à 120°C.
k
Nettoyer, et émincer finement la courgette, les champignons et les choux de Bruxelles. Les faire revenir à la poêle dans le beurre pendant 5 à 6 minutes. Les légumes vont s’attendrir, poivrer et répartir dans les assiettes. Pour les maintenir bien chaud, placer les assiettes avec les légumes dans le four préalablement préchauffé à 120°C.
Faire bouillir 50 cl d’eau. Baisser le feu pour obtenir une eau frémissante (autrement on risquerait de détruire les gnocchis avec une cuisson trop violente !).
En deux tournées voire 3, plonger les gnocchis, dès qu’ils remontent à la surface, les récupérer à l’aide d’une écumoire. Répartir au fur et à mesure dans les assiettes.
k
k
Servir avec un tour de moulin à poivre, un filet d’huile d’olive de qualité et un peu de parmesan.
k
OMG, trop trop trop bon ! Plus jamais vous ne mangerez des gnocchis de supermarché ! 😉
k
0

2 Commentaires

  1. Julie

    31 août 2012 at 11 h 08 min

    Ca a l’air d’être une tuerie, je teste ce WE merci bcp !!
    J’ai échoué sur la recette officielle de Jamie O. pour les gnocchi classiques, c’était simplement mauvais, trop le goût de pomme de terre… je suis très curieuse de tester la tienne, suis sûre qu’elle sera délicieuse…

  2. lol

    1 octobre 2012 at 9 h 26 min

    Bonjour,
    J’ai testé ces gnocchis de ricotta ce week-end et c’est vraiment super bon! Merci pour la recette. http://loletlau.over-blog.com/article-gnocchis-de-ricotta-sauce-cremeuse-au-parmesan-et-a-la-pancetta-110741883.html

Poster un commentaire