Biscuits italiens aux amandes des Pouilles

in_prod_08

J’ai une nouvelle addiction, très grave et presque dangereuse pour la frustration qu’elle va bientôt engendrer. Dans quelques temps je l’appelerai drogue dure, c’est bien simple : je suis accro, mais accro g.r.a.v.e.

Pourtant c’est pas mon genre, je suis plutôt du style à me lasser au bout d’un moment des trucs que j’ai sous la dent tout le temps mais alors là c’est du jamais vu. Je crois que seul le kinder bueno pourrait prétendre au même titre.

Alors de quoi je vous parle donc ?! Rendez vous dans l’un de mes pays gastronomiquement parlant préféré : l’Italie, les pouilles plus précisement… la fameuse région connue pour ses amandes (parmi bien d’autres spécialités !)

Et à vrai dire, je n’ai pas eu besoin d’aller si loin quand ma copine Anna l’italienne m’en a parlé l’été dernier (ça remonte !) elle me disait bientôt foncer se fournir des irresistibles biscuits d’un artisan du pays : amandes, parmesan ou nature. Clairement là, mon cerveau a fait un focus : AMANDE. Le truc que je peux grignoter tout au long de la journée. En plus c’est bon pour la santé, alors tu ne te poses pas de question et tu te descends la paquet en 2 heures !

Donc cette fameuse amande, chez cet artisan italien du fin fond des pouilles, il vous la torréfie (entendez par là, la grille pour sublimer ses arômes, déjà c’était une tuerie naturellement mais alors là, meilleur tu meurs.), il lui ajoute une pointe de sel juste dosée, il l’enroule dans une pâte croquante à l’huile d’olive et vous cuit son petit biscuit apéro qui fini croquant comme jamais.

Il te fait des petits sachets tu les vois joliment torsadés, quelques uns sont cassés et laissent transparaître les amandes… Il le baptise Campanelle Salate, c’est son petit Jésus à lui.

campanelle_z

On nous conseille de les manger à l’apéro avec du prosecco ou du champagne, clairement l’association dont je raffole mais comme ça, même au petit dej (oui oui veridique !), tu craqueras.

Alors là on appelle Anna à l’aide, laissez tomber pour l’instant : son stock est à sec, j’ai tout vidé. On signe presque une pétition pour qu’elle nous en apporte à nouveau, le mec est tellement riquiqui de toute façon qu’il ne vend qu’à ses copains, heureusement Anna elle, elle est de là bas, et quand tu la vois passionnée par son pays et amoureuse de ses trouvailles, tu comprends pourquoi le petit artisan lui fait confiance. On a de la chance de l’avoir la copine Anna, et on la retrouve dans sa super épicerie à Marcq en Baroeul : Daanna, dont je vous ai déjà parlé ici d’ailleurs.

Coup de chance, elle prévoit un retour chez l’ami des Pouilles en mai, avec un peu de bol tu en auras pour la fête des mères.

Bon je crois que je vous ai tout dit, partagez mon amour pour ce produit, écrivez à Anna, faut la motiver à y retourner parce que dans sa liste des petits producteurs on en finirait plus, toute sa boutique est pleine de pépites, il faut juste la convaincre d’aller voir papy pouilles en premier !

Et si jamais tu vois le produit à Paris, quelque part de secret, bien sûr tu m’écris, promis je t’en laisserai un peu !

DAANA, épicerie fine italienne

964 av. de la République

RDC

03 20 72 53 32 – 06 89 78 07 97

www.daanna.com

contact@daanna.com

Le paquet est à vendre 7.80 euros

0

Poster un commentaire