Le Simmental, une vallée pleine de trésors…

IMG_1088

Je vous comptais dans mon dernier article le weekend de rêve passé au Lenkerhof à la Lenk Im Simmental, village de la suisse allemande riche d’un environnement naturel pure et ressourçant. Alpages en été, grands espaces enneigés l’hiver, vous l’avez compris, l’espace est propice à la déconnection et aux activités au grand air toute l’année !
Parallèlement à cette richesse et à l’enchaînement des saisons variant les plaisirs extérieurs, la région a développé un véritable patrimoine gastronomique.
En plus d’offrir un petit coin de paradis, c’est une région d’hommes soucieux de produire localement des spécialités artisanales respectant la tradition au fil des générations..

Comme la montagne est synonyme de fromages mais aussi de charcuterie, je vous propose à travers ce petit reportage de découvrir ce qu’on y fait de bon via le boucher familial Tschanz et la coopérative laitière du village. Je prolongerai le plaisir via un petit aperçu des plats cuisinés à travers le restaurant d’altitude de la vallée : le Bühlberg.

IMG_1049

Le boucher du village est installé depuis 1959, le père d’abord et depuis 1988 son fils approvisionnent la vallée et ses alentours. Veaux, bœufs, porcs et agneaux sont apportés par les paysans des alpages puis abattus dans leur propre atelier.

IMG_1026

IMG_1034

La viande s’achète brute au kilo tel un boucher classique mais est également travaillée séchée en charcuterie.
La spécialité de la maison étant à 8 reprises médaille d’or au concours de boucherie du pays ! Et on comprend pourquoi, quel travail et quel amour donné !

IMG_1039

La viande est salée pendant 2 semaines puis suspendue dans une succession de chambres froides aux taux d’humidité différents, puis pressée pour prendre sa forme progressivement. Le produit fini aura perdu à la fin près de 40% de son poids et il aura fallu presque 5 mois pour le préparer avant la vente, un travail de passionnés…

IMG_1040 On craque pour la viande de bœuf séchée et la viande de porc légèrement épicée. Finement tranchée comme un saucisson, j’apprécie à sa juste valeur chaque bouchée !

IMG_1030

En route pour la coopérative laitière à quelques mètres de là… À l’approche, on remarque que les produits phares sont disponibles 24h/24 via le distributeur extérieur. Ne cherchez pas barres chocolatées ou sodas ici, ce sont biens des œufs frais, du fromage, du lait ou encore des yaourts que l’on vous propose d’emporter à n’importe quelle heure. Génial comme idée !

IMG_1051

Une fois entrés, on découvre une vitrine qui rend hommage aux produits locaux une fois de plus : tommes au lait de chèvre affinées, fromages vacherin et fromages à raclette. Ces trois produits sont travaillés à base du lait entier et proposés en versions nature, aux herbes (locales elles aussi), au piment, à la truffe ou encore fumée.

IMG_1052

IMG_1058

À côté, le fromage bleu de la Lenk développé pour l’hôtel il y a plus de dix ans est réputé pour son crémeux. La coopérative distribue aussi des spécialités des vallées voisines, des poches de fromage à fondue, du fromage blanc et des glaces. Whaou le fromage blanc, plus crémeux on arriverait sûrement à de la crème, c’est un délice…

IMG_1053

Que de produits artisanaux et surtout sublimant les richesses brutes des bêtes élevées ici, nous sommes attendris par ces artisans courageux et passionnés, ayant gentiment pris le temps de nous ouvrir leurs portes et de partager leur quotidien.

IMG_1150

Notre dîner au Bühlberg fait écho à ces trouvailles… Au sommet de la vallée, le restaurant de montage en altitude propose des plats cuisinés typiques du lieu : planches, fondues, röstis, etc.

IMG_1147

On se laisse guider par le chef qui nous propose un assortiment de spécialités, bon ok nous avions grand faim après une journée de ski…

IMG_1156

Tout d’abord une délicieuse planche rappelant ces découvertes ; fromages et charcuterie sont accompagnés de pickles de légumes vinaigrés dont de petits cubes de potiron à la cannelle apportant douceur et acidité à notre dégustation.

IMG_1159

On entre dans le vif du sujet avec la fondue aux cèpes, tout simplement délicieuse relevée d’une pointe de vin blanc. Comme chez nous, qui fait tomber son pain reçoit un gage !

IMG_1168 L’assiette suivante est un rösti traditionnel au jambon, fromage et œuf au plat, mon plat chouchou ce soir là. Le rösti est une galette de pommes de terre bien croustillante tout en étant fondante à coeur, une tuerie avec le jaune d’œuf coulant et le fromage gratiné…

IMG_1164

Le ragoût de veau est également réussi, la viande tendre et accompagnée d’une croquette au fromage, j’en garde un super souvenir !

IMG_1167

On termine ce gargantuesque repas avec les macaronis de la maison, au fromage vous l’aurez deviné mais aussi agrémentés de dès de pommes de terre et d’oignons frits, originale association pour nous français que marier les pâtes et les pommes de terre (mais existant aussi en Italie !). Une cassolette de compote de pommes apporte un équilibre et une association plutôt atypique et douce pour découvrir ce plat.
Repus on fait impasse sur le dessert, ces plats rappellent nos classiques de sports d’hiver avec leurs propres variantes, une jolie découverte pour clôturer cette escapade gastronomique, sportive et dépaysante !

Merci à l’office du tourisme pour l’ouverture de vos portes, votre temps et ces généreuses rencontres.

Bergrestaurant Bühlberg
Bühlbergstrasse 179
3775 Lenk im Simmental
T +41 33 733 15 60
www.buehlberg.ch

0

1 commentaire

  1. Daniel

    27 mars 2015 at 11 h 22 min

    merci pour ce beau rapport sur ​​mon village préféré et mon restaurant préféré
    Daniel

Poster un commentaire