Japon mon amour : Saga, terre de richesses…

Entrons dans les terres… Nous sommes à Kyushu, île la plus au sud-ouest du Japon, troisième plus grande île du pays.

Ici 7 préfectures divisent le territoire et Fukuoka en est la ville la plus importante, facilement accessible en 1h d’avion depuis Tokyo. Quelle richesse une fois encore ! Nous irons à Saga et Kumamoto.

Quitter les itinéraires pré-définis est toujours riche de surprises. Nous y découvrons un Japon exceptionnel, charmant, reposant, en totale harmonie avec la nature.

A Saga la vie est belle, la préfecture est réputée pour ses produits agricoles (principalement le riz d’où les superbes sakés), pour ses sources thermales et son art de la céramique reconnu dans le monde entier.

Au programme alors :

  • L’Extraordinaire visite de la fabrique de porcelaine artisanale « ARITA »
  • Deux maisons de sakés de renom : Kiyama Shuzo & Tenzan Shuzo
  • La découverte de Yutoku Inari, sanctuaire shinto à Kashima
  • Deux nuits dans le superbe ryokan Ureshino Onsen Shiiba Sanso, IMMANQUABLE si vous êtes dans la région, réservez les yeux fermés…
  • Des repas dans deux restaurants d’exception : Koishige spécialisé pour la carpe et un dîner Kaiseki chez Yasuna, une adresse immanquable elle aussi.

Quelques mots de tout cela…

Arita, le Saint Graal de la porcelaine 100% japonaise.

Bienvenue dans l’univers du beau.

De l’artisanal au style contemporain, simple & chic.

Un lieu à la défense de l’excellence, de la technicité moderne.

Arita est l’illustration ultime du savoir-faire japonais. Je suis scotchée.

Nous visitons chaque étape de la fabrication, de l’objet lui même à sa cuisson, son premier émaillage, ses dessins, son vernissage  c’est tout simplement le Beau avec un grand « B » et l’acharnement d’un travail aux proportions dorées.

Entrez chez eux : http://aritaporcelainlab.com

Le saké, trésor de la préfecture.

On aura visité deux endroits extraordinaires, tous deux reconnus au concours du saké Kura Master en 2017.

Kiyama Shoten, médaillé platinium en 2017.

Tenzan Shuzo, prix du jury en 2017.

Ne cherchez pas, Saga a toutes les conditions pour réunir les meilleurs paramètres de production de sakés : qualité du riz, climat, eau des montagnes environnantes, minéraux bien dosés et une expérience de plus de 400 ans dans la production de sakés. Autant vous dire que l’exigence est de taille…

Yutuko Inari, un sanctuaire shinto.

A vos baskets ! Montez à pieds jusqu’en haut et admirez la vue entre plaines et reliefs. C’est saisissant, comme trônant au cœur de la nature, rouge shintoïste de rigueur comme le veut la religion aux valeurs fondatrices du pays.

Et on dort où ?

Ne passez surtout pas à côté d’un ryokan, auberge japonaise traditionnelle, exceptionnelle : Ureshino Onsen Shiiba Sanso.

Un lieu synonyme de détente, bien installés dans les chambres traditionnelles, tatami pour dormir, yukata pour sortir et surtout le bonheur de plonger dans un Onsen, bain traditionnel japonais, naturellement chaud par sa terre volcanique… Côté food, petit déjeuner japonais exceptionnel et superbe dîner kaiseki, entendez ici le dîner sous forme de multiples petits plats. C’était dingue, le Japon authentique est là.

Petit déjeuner de champion !

Dîner Kaiseki…Plein de petits plats !

A table, deux autres adresses coup de cœur à Saga !

Ici on mange de la carpe… Bienvenue chez Koishige.

Là on déguste un repas traditionnel, kaiseki également, toujours préparé avec amour, justesse des cuissons, des assaisonnements, je fonds de bonheur : Yasuna. Le tout (bien) accompagnée des meilleurs producteurs de sakés de la région venus à notre rencontre…

Alors séduits ?

Je vous parlerai ensuite de ma visite d’une préfecture tout aussi extraordinaire : Kumamo, et vous n’aurez plus d’excuse, Kyushu est à vous !

0

1 commentaire

  1. Trek sapa fareastour

    9 mars 2018 at 4 h 54 min

    magnifique recette, merci beaucoup

Poster un commentaire