De retour aux US : Deux adresses pépites à Los Angeles !

Back in the US ! Ah ce fascinant pays, comme je l’aime ! Après y avoir vécu près de 2 années cumulées me voilà de retour sur ma terre adorée…

Et cette fois ci, je n’atterris pas dans n’importe quelle ville puisque je débarque à Los Angeles pour rendre visite à des amis. Voilà qui tombe à pic, L.A. est réputée être la ville qui innove et révolutionne la scène foodie… Allons donc voir cela de plus près.

Il faut dire que la première fois que je suis venue ici j’étais perdue, c’est tellement éparpillé que l’on ne saurait par où commencer. On ne peut pas à proprement parler de centre ville, il sera bien plus efficace et pertinent de se promener d’un quartier à l’autre sans essayer de tout faire !

A vos notes, je me concentrerai aujourd’hui sur deux concepts dénichés. L’un est à l’image de la Californie, région largement précurseur des tendances veggie/vegan de la planète : CLOVER à Silver Lake. L’autre à l’image de la fusion food japonaise : SUGAR FISH qui compte déjà plusieurs adresses dans la ville et même à NYC.

Épisode 1 : Clover, le king du jus extrait à froid.

Ce midi là, plein mois de novembre il fait 23°C dehors, j’ai dix fois trop chaud avec mon manteau d’hiver. Je passe la tête dans un endroit qui ne paie pas de mine d’extérieur pour découvrir un trésor caché… Décidément ils n’ont pas fini de me surprendre !

Voilà qui a l’air FOU mais il n’y a personne, c’est bien étrange.

L’adorable personne présente au comptoir annexe juste à côté m’explique qu’à midi, seule la vente à emporter est proposée et que le restaurant n’ouvre ses portes qu’à 17h30 (heure bien américaine pour dîner vous remarquerez !).

Et bien allons y gaiement, tout a l’air trop bon et avec le temps qu’il fait je trouverai facilement un endroit où poser mes fesses.

Jus green folichon pour bien démarrer puis wrap cru de chou (même pas de feuille de riz ou de tortilla mexicaine) farci aux crudités et pleiiiiiin de pesto aux noix en tout genre et tomates séchées. WHAOU C’est dément. Non mais sérieux qui croit encore que les végétariens, et plus fort encore les vegans, mangent des plats fades et tristes ? Ce serait bien se tromper !Une réalité encore plus fascinante ici où l’on est ouvert à toutes les différences et surtout prêt à surfer sur de nouveaux marchés.

C’est délicieux. Croquant et fondant à cœur, archiiii gourmand, je suis scotchée. La sauce à la cacahuète est un petit bonheur régressif. Pas diet du tout au final tout cela.Le muffin aux pommes et aux épices me fait penser à Noël, déconcertant avec le temps qu’il fait dehors je dois l’avouer mais réconfortant tel un bon pain d’épices très très très moelleux. Trop bon.J’ai alors découvert leur site internet qui semble même vendre des cures de jus, allez donc voir cela de plus près…

Clover

3707 Sunset Blvd

Los Angeles, CA 90026

États-Unis

Épisode 2 : Sugar fish, le sushi nouvelle génération

Mon amie Jaye m’en parle des étoiles dans les yeux, s’il y a UN endroit où elle veut me faire déjeuner c’est bien là. Voilà une adresse qui a marqué et marque encore ses déjeuners entre copines toutes plus fan les unes que les autres des créations du chef Chef Nozawa connu pour son menu « trust me » qui fait voyager aussi bien au Japon que dans l’univers créatif d’un chef gourmand bourré de talents. Sans parler de la fraicheur irréprochable du poisson, la ville est au bord de l’eau et jouit de cette proximité pour offrir le meilleur à ses clients.

Allons y, je ferme les yeux et opte pour le menu « Trust Me Light » comme Jaye le fait, une version un poil plus légère pour découvrir l’identité du chef, parfait pour déjeuner avec légèreté.

On démarre avec l’assiette d’edamame comme on adore… plus régressif au resto jap tu meurs.

Puis ce sont les sashimis de saumon mariné qui prennent la suite, à côté de moi la version thon a l’air tout aussi appétissante.

L’assaisonnement est parfait, ni trop sucré ni trop salé, un poil iodé, du sésame réveille l’ensemble c’est vraiment délicieux.

Arrivent notre sélection de sushi : Saumon, thon gras et Saint Jacques.

Jaye avait demandé à switcher la crevette pour la Saint Jacques, abonnée au lieu, il était bien évident que je suivrai son conseil ! Bingo il se révèle aussi être mon préféré… et comment ne pas aimer cela ?! La Saint Jacques est assaisonnée d’une mayo très légère (j’ai hésité sur le mot mayo).

Sur ces trois pièces, le riz est une fois encore merveilleusement équilibré pour sublimer le poisson sans l’étouffer comme on le voit trop souvent.La suite : le hand roll, une version plus particulière des makis qui ne sont ici pas découpés en pièces individuelles mais que l’on attrape à la main pour le croquer comme un sandwich. Bien un truc américain ça !

La recette au thon gras fond dans la bouche. Le serveur nous invite à déguster la pièce rapidement car c’est un poil tiède et il serait dommage de ne pas faire les choses comme le chef le souhaite ! Il a bien raison, c’est parfait une fois encore.

On termine sur cette touche gourmande et ludique, le tout pour 19 dollars au déjeuner, un menu complet, archi frais et bien assez copieux !

Toutes les infos et leurs adresses derrière ce lien : Sugar Fish

0

Poster un commentaire