Un déjeuner au Parister Hôtel, Passerelles vers le printemps…

Paris, mois de mai, la chaleur arrive : le top départ du printemps tant attendu est enfin là… même si on n’y est pas encore tout à fait, on a pris un peu d avance pour vous dénicher une pépite bucolique, calme et pleine de fraîcheur au cœur du très urbain 9eme arrondissement.

C’est dans le nouvel hôtel Parister de 45 chambres, ouvert depuis 4 mois, que l’on découvre son restaurant « Les Passerelles ». Pourquoi ce nom? Le restaurant tout en longueur donne sur une belle cour intérieure où s’entremêlent le végétal, le boisé, le design d’un mobilier bien sourcé et des passerelles en métal qui permettent à 2 façades de l hôtel de communiquer. Une bulle étonnante et inspirante !

La salle intérieure propose, elle, une ambiance cosy à la déco alliant vert et jaune foncé, bois au mur, plantes et sol graphique.

 

Nous sommes accueillies par Juliette, responsable du restaurant. Son efficacité et sa gentillesse augurent déjà du bon moment que nous allons passer et du service à table impeccable.

La carte offre 6 choix possibles d’entrées, de plats et de desserts, le tout aux influences asiatiques du chef Arikson, tout est fait maison et la carte des vins propose des vins bio.

Go pour l’entrée du jour: le tartare d’avocat épicé, chair de crabe. Je suis conquise par la présentation fraîche et colorée de l’assiette. Un rouleau de concombre finement coupé, cru et garni d’une purée d’avocat onctueuse et de chair de crabe, le tout bien assaisonné et recouvert de coriandre. Des petits morceaux de fruits croquants (grenade, pomme et mangue) apportent du pep’s à cette entrée sucrée-salée.

Mon acolyte opte pour le Tataki de thon, salade de wakame. Avant d’être parfaitement snacké, le thon est d’abord mariné dans de la sauce soja et de l’huile de sésame. Accompagné d’une sauce teriyaki sucrée et d’une petite salade d’algues wakame, le poisson fond en bouche, un délice.

Pour la suite place aux gambas, une petite entrée supplémentaire que Juliette nous propose avec enthousiasme. La chapelure au panko est légère, la cuisson superbe croustillante à l’extérieur et moelleuse à l’intérieur, une sauce aigre douce et un peu de menthe parfument l’ensemble.

En plat, place au Tataki de bœuf, condiment saté, riz au jasmin. Le chef me confie que la viande, en provenance d’Allemagne, est maturée puis macérée pendant deux heures dans la sauce soja. Quelle merveille en bouche : fondante, tendre et gourmande. La sauce qui l’accompagne au lait de coco et cacahuètes me rappelle mon voyage à Bali…

En face, un plat tout aussi convainquant : bar fondant, chou rouge, coriandre et raisins secs.

On finit ce festin par une soupe de tapioca au lait de coco, coulis de mangue. Le dessert conçu telle une crème brûlée n’est pas trop sucré et s’équilibre entre douceur et acidité.

Pour ne rien gâcher, le rapport qualité-prix est honorable avec une formule du jour qui change une à deux fois par semaine et qui se décline en entrée-plat ou plat-dessert à 19€ et entrée-plat-dessert à 25€.

Enfin pour les sportifs, sachez que le « wellness » est à l’honneur ici et que l’hôtel dispose d’une salle de sport, spa et piscine aussi ouverts aux personnes extérieures. Du coaching personnalisé, des massages, du yoga, etc. sont aussi proposés.

Le secret ? Juliette me chuchote qu’une offre déjeuner healthy sera prochainement lancée …. On s’y retrouve.

 

Restaurant Les Passerelles

Hôtel Parister

19 rue Saulnier

75009 Paris

Petit-déjeuner servi tous les jours de 7h à 10h30

Déjeuner servi du mardi au samedi midi de 12h à 14h30

Bar à cocktails du mardi au samedi de 18h à 2h

0

Poster un commentaire