Restaurant Paris : Pressing, la Ferrari du panini.

Ça croustille sous la dent, file de fromage ou d’effiloché d’agneau qui se détache entre chaque bouchée, tout fond alors dans la bouche et nous voilà séduits. Séduits par ces associations d’ingrédients audacieuses, le pep’s et la complémentarité des saveurs, la qualité du sourcing de chaque élément le composant… Bienvenue chez Pressing : le panini, en mieux.

Nos deux entrepreneurs ont démarré il y a 2 ans et demi, avec une offre éphémère se déplaçant sur les évènements branchouillards de la capitale. Et puis il y a quelques mois, c’est rue du paradis qu’ils choisissent de poser leurs valises.

Dorénavant, à midi une formule déjeuner à 20 euros (entrée/panini + accompagnement/dessert) régale le quartier ou les addicts qui prennent à emporter ou se font livrer par Deliveroo.

On y viendra aussi le soir pour boire un verre et découvrir leur carte de tapas et petites assiettes changeant avec le panier du marché…

-5°C ce midi là, autant vous dire que le petit velouté de potiron et piments fumés est un délice pour se réchauffer et se régaler dès la première cuillère… Onctueux, bien assaisonné, une pointe de crunch sur le dessus, on se régale.Nous optons pour le panini « John » au jambon blanc, vieux comté, coriandre et moutarde à l’ancienne. Ainsi que le panini Elsa aux carottes crues et rôties, mimolette, roquette et vinaigrette miel moutarde. Faciles à partager, l’idée est plutôt ludique !

Le comté est fourni par la fromagerie Saint Germain, le jambon par Christian Seguin et le pain, crucial élément de l’affaire, vient de l’un de mes boulangers chouchous à Paris : Gontran Cherrier…

Alors verdict ? C’est troooooop bon, tu croques dedans et ça explose de saveurs ! La moutarde y est pour beaucoup dans les deux versions mais les autres ingrédients reprennent rapidement du corps. Le panini au jambon est la version grand luxe du sandwich parisien, ici délicieusement toasté, au bon comté, au jambon taillé finement en chiffonnade, la coriandre apporte une touche originale et délicieuse. La recette végétarienne « Elsa » semble être une vraie signature de l’enseigne, aussi bien appréciée par les femmes que par les hommes ! La mimolette a fondu, les carottes rôties sont elles aussi plutôt fondantes bien qu’elles gardent une mâche agréable en bouche tout comme les carottes crues. Le miel de la vinaigrette est un régal avec la douceur de la carotte ! A tester !Nos paninis sont servis avec un morceau de romaine braisée et du coleslaw maison, réussis eux aussi.

Ce midi là, l’ardoise proposait une mousse de yaourt, poires caramélisées et crumble de noisettes en dessert, on a passé notre tour malheureusement. Ces paninis sont copieux, ce n’est pas du sandwich de gonzesses ça !

Foncez y, je ne suis pas forcément adepte du mono produit à tout va, mais il faut dire qu’ici c’est maitrisé, bien fait et réjouissant !

Pressing Panini

1 Bis rue de paradis

75010 Paris

Ouvert au déjeuner du mardi au vendredi

Ouvert au dîner du mardi au samedi

 

0

1 commentaire

  1. Aurore

    17 février 2017 at 11 h 58 min

    Je trouve e prix un pue élevé mais c’est vrai que ça a l’air d’un panini haut de gamme !

Poster un commentaire