Restaurant Lille : Le Bloempot, la success story Florent Ladeyn continue…

bloempot table

Après mon diner à l’Auberge familiale de Florent dans la campagne chtimi, j’avais toujours au sommet de ma liste des adresses lilloises, une visite au Bloempot, sa cantine flamande au plein coeur du centre ville !

Deux anticipations trop courtes plus tard, il faut décidément bien s’organiser pour ne pas louper le coche. Weekend de janvier Chti booké avec ma copine Charlotte en visite, je fooonce sur la réservation, ouf on décroche une table pour le déjeuner du samedi. Sachez tout de même qu’en semaine les délais sont plus courts… Et Psssst, retenez aussi que si vous vous pointez à 19h voire même 18h50 pétantes le soir, Florent a toujours un trio de table à offrir aux passants, je dis ça je ne dis rien !

allee bloempot

Excitées comme jamais, nous voilà attablées dans ce resto niché au fond d’une petite allée de rue, c’est à la fois moderne et nature, le mobilier boisé, le parquet et la cuisine bien intégrée à la salle, rendent le lieu sympa et chaleureux.

Le samedi, la formule midi ullllllltra avantageuse n’est pas proposée (oui oui tu peux y manger en semaine pour 19,50 euros ou 25 euros entrée+plat+dessert = méga bon plan), ce sera donc les formules diners : 34, 40 ou 50 euros.

ardoise bloempot

Nous c’est la fin du mois; on opte pour la première option.

Démarre alors un enchainement de plats à l’image de la saison, de la région, de la créativité de Florent…

La terrine de la maison accompagnée de pickles de chou-fleur nous met en appétit ! Pas trop grasse, riche en viande et parfaitement assaisonnée, j’adore l’esprit cochonaille pour nous accueillir à la bonne franquette tout en étant classe !

terrine bloempot

L’entrée ce jour est un morceau de chou-fleur rôti, peau de poulet grillée, jus de volaille et mayonnaise au foin, Mmmmm, à se damner… Encore un joli coup ! Le chou-fleur se détache à la fourchette, il se complète du croustillant d’une chips de peau de poulet et s’équilibre de la gourmandise de cette double sauce.

celeri bloempot

Place aux plats maintenant, le serveur nous annonce « veau, navet et jus de viande »… Voilà qui est intrigant, surtout que dès la première bouchée je suis littéralement bluffée par le fondant de la viande, complètement confite, assez grasse je dois dire, caramélisée sur le dessus, elle parait à la fois cuite trèèèèès longtemps mais snackée comme un steak. Bien entendu, je meurs de bonheur, le navet est coupé très finement et caramélisé, une chapelure de pain apporte du croustillant et je reconnais la feuille de pourpier qui donne une note de fraicheur au plat : GRANDIOSE.

veau langue

Je ne peux m’empêcher de questionner le serveur sur la partie du veau servie, nos assiettes sont archi saucées, il me répond fièrement « De la langue ! », joli coup, jamais je n’aurai deviné et voilà bien pourquoi j’aime la cuisine ! J’ai toujours eu des a priori sur la langue, et pourtant je mange tous les abats, mais chez nous ça a toujours été banni, mais alors quelle erreur !!! C’est juste dingue ! Et heureusement qu’il ne nous a pas tout dit tout de suite. De retour au boulot le lundi, autant vous dire que j’ai convaincue les collègues de l’intérêt de cette pièce, d’ailleurs on en aura peut être même au self bientôt ! Bref, une surprise comme j’adore les découvrir au resto.

maroilles bloempot

Le maroilles, grande spécialité de la région, est ici encore décliné. On l’avait dégusté en espuma avec des frites à l’auberge familiale, on le découvre ici comme une assiette signature de l’adresse : une crème légère parsemée de chapelure de lard et de persil. Du pain grillé l’accompagne, nous sommes invitées à partager l’assiette en dégustant avec les doigts. Régressif à souhait, j’adore ! C’est juste troooooop bon, le sel du lard, le crémeux du fromage, le croustillant des chapelures, MAMAMIA, tu meurs !

sirop sapin

Avant de passer au sucré le serveur nous propose un sirop de sapin, de quoi nous plonger dans la verdure tout en passant sur du sucré. Et c’est dans le même thème qu’arrive le pré-dessert : une déclinaison de cerfeuil en crème, sorbet et sponge cake, audacieux une fois de plus ! Je comprends que certains puissent tirer une drôle de tête mais croyez moi on se laisse emporter, surpris par une créativité 100% maitrisée….

bloempot dessert cerfeuil

Le festin se termine avec un dessert à base de compotée de pommes, crumble et crème glacée au céleri, encore un effet Whaou en bouche !

bloempot dessert pomme celeri

Que rajoutez de plus ? Une si belle formule, qui fait honneur à notre terroir, dans un lieu super et aux serveurs vraiment sympas, détendus mais pro, qui plus est pour 34 euros, je dis chapeau.

L’ami Florent est un très grand, j’y retournerai et continuerai à suivre sa belle success story. Bravo.

Le Bloempot

22 rue des bouchers

59000 Lille

Fermé dimanche & lundi toute la journée  + le mardi soir

Réservation que par internet ici

 

0

4 Commentaires

  1. Mag

    28 janvier 2015 at 12 h 11 min

    De l’originalité et de la gourmandise dans l’assiette comme ça… Oh là là, ça fait sacrément envie !

  2. misschocoreve

    28 janvier 2015 at 19 h 49 min

    j’y vais justement ce week end (réservation de longue date!) j’ai hate!

  3. Coline de Périples Gourmands

    29 janvier 2015 at 9 h 24 min

    Ca met l’eau à la bouche, et toute cette créativité semble très juste et gourmande…
    Tu donnes très très (très très!) envie d’y aller!!

  4. Alexandre

    29 janvier 2015 at 14 h 43 min

    On dit souvent qu’on mange d’abord avec ses yeux, et la les plats sont vraiment bien mis en avant. Le rapport qualité/prix a l’air tout à fait correct. A essayer !

Poster un commentaire