Pink Mamma, l’Italie sauce Sopi

Exit la trattoria traditionnelle, tenue par une famille dont la mama plantureuse s’occupe du service. Finie la pizzeria aux quarante choix et à la déco kitsch et poussiéreuse. Depuis l’arrivée du groupe Big Mamma, le resto italien à Paris est devenu tendance, voire carrément sexy, en tout cas hautement instagramable. Les ingrédients de ce grand coup de baguette magique ? Une déco hyper léchée, une carte courte et efficace basée sur des plats signature, un staff à l’accent chantant et au look un poil hipster, et une règle de « pas de résa » qui rend fou le tout Paris. Quand le concept le plus hype du moment ouvre dans le quartier le plus trendy de Paris, ça mérite une visite dans les règles.

Commençons par le sujet qui fâche : la queue continuelle qui semble stagner devant l’établissement midi et soir. Deux options si vous voulez éviter d’attendre 1h30. Soit vous arrivez tôt, et quand je dis tôt, c’est 18h30-18h45, soit vous vous signalez à l’entrée et vous allez boire un cocktail au sous-sol. On a opté pour cette solution qu’on n’a pas regretté. On pousse la porte de service entre les frigos, ambiance speakeasy réussie, et on découvre un bar hyper cosy. Les cocktails sont originaux, dans les prix du quartier (12-14€), et attendre sa table au chaud, ça n’a justement pas de prix.

Après ce petit apéro, on monte au dernier étage s’installer à notre table. Cette dernière pièce sous la verrière est vraiment canon, mais pour avoir dîné aux autres étages, ils sont super réussis aussi. Les tables sont serrées, mais entre la lumière tamisée et le travail réalisé sur l’acoustique, on a pas l’impression de dîner avec ses voisins. C’est suffisamment bien conçu pour que les tables de copains ne gênent pas celles des couples qui dînent en tête à tête.

On démarre par de « fabuleux produits italiens » à partager : on opte pour du jambon de parme et une mozza à partager. La qualité n’a rien d’exceptionnel, mais pour 7€ ça reste correct.

Côté plat, comme dans tous les restos du groupe, un choix de pâtes et de pizzas est proposé. La spécialité de l’établissement de Pigalle, c’est la viande : côte de bœuf et t-bone steak à partager sont à l’honneur. Si les pâtes et les pizzas sont bien mais sans plus, les viandes valent vraiment le détour. Le steak à partager est parfaitement cuit et le carpaccio, gourmand et très bien assaisonné.

Côté dessert, même constat : gourmand et copieux, avec des grands classiques comme le tiramisu et des choses plus originales comme cette glace au yaourt, meringue et myrtilles.

Qu’on s’entende bien, c’est loin d’être l’émotion gastronomique de l’année, mais on est sûr de passer une bonne soirée, car le cadre est top, le service toujours dynamique et souriant et le rapport qualité-prix très honnête. Bref, une très bonne adresse pour une soirée entre copains (si vous êtes des gens organisés capables d’arriver tous en même temps à une heure correcte), et un plan en or pour impressionner votre rencard.

Pink Mamma

20 bis rue de Douai

75018 Paris

7 j/7

Pas de résas

0

Poster un commentaire