Le Méchoui du Prince, en route vers l’Orient.

Tout le monde n’a pas la chance de s’évader le temps d’un weekend à Marrakech ou d’avoir un meilleur ami maghrébin, alors je vous invite à découvrir la caverne des milles et une saveurs : le Méchoui du Prince.

Ambassadeur de couscous dans le quartier latin, ce restaurant familial ouvert en 1969, vous accueillera avec attention dans son restaurant à l’ambiance Riad.Pour les entrées, inutile de vous battre, il y en a pour tous les goûts mais il serait dommage de passer à côté de la salade de carotte au cumin à l’orange et à la coriandre, un grand classique pour éveiller vos sens. Les briouats (ou briques) au fromage de chèvre sont, elles aussi, exceptionnelles : le duo menthe fraîche et olive noire est décidément un must dans les pays orientaux.

Arrive le choix du plat, couscous ou tagine sont déjà d’excellentes options mais la clé de cette adresse est bel et bien dans le méchoui; on s’en serait douté ! Servi tout seul ou accompagné de couscous pour les gros appétits. On prend la totale et c’est un vrai banquet marocain qui prend place sur notre table…Fondante à souhait, le méchoui est une épaule d’agneau caramélisée par sa cuisson aux épices : cumin et ras-el-hanout. Pour notre culture sachez que le méchoui est un plat de fête, appelé une diffa. La tradition invite alors l’hôte à attraper avec la main droite les morceaux de viande et les offrir aux invités de marque… tout un process !

En guise de deuxième choix, la carte des tagines est irrésistible aux deux épicuriens que nous sommes. Chaque recette porte le nom d’une ville marocaine, bien vu car au Maroc les tagines sont généralement différentes en fonction des régions.

Si vous n’avez pas peur du sucré-salé, le tagine Casbah (petit intrus de la carte car ce n’est pas le nom d’une ville mais signifie « citadelle d’architecture berbère ») est LA spécialité de la maison. Imaginez de l’agneau confit associé à des abricots secs et des pruneaux fondants, le tout contrasté par des amandes croquantes. On a adoré.Pour accompagner ce repas d’ogre, on nous propose de la semoule sucrée, original et réussi ! C’est finalement souvent le cas au Maroc.

Verdict ? Voilà bien DE LOIN, le meilleur tagine que j’ai goûté et j’ai pourtant eu la chance d’aller à Marrakech, Essaouira ou dans le désert de Ouarzazate, mais ici c’est STANDING OVATION sur la viande extrêmement tendre.

Pour digérer tout ça offrez vous la cérémonie du thé à la menthe, un spectacle et un délice pour accompagner les pâtisseries marocaines de la maison.

Un dernier plus : Si vous voulez vivre l’expérience encore plus grande, prenez date ! Deux jeudis par moi, le patron organise « Les Jeudis de L’Orient », une soirée animée de musique orientale.

Dans tous les cas, on s’y sent bien, installés sur un canapé en lin, attablés entre des motifs arabesques, des bronzes, des assiettes en terre cuite et autres détails bien de là bas.

Comptez une trentaine d’euros le repas, les plats avoisinant la vingtaine d’euros, les entrées et les desserts plutôt autour de 8-10 euros… Mais si vous faites la totale vous êtes des warriors.

Le Méchoui du Prince

34-36 rue Monsieur le Prince

75006 Paris

01 85 15 21 42

Ouvert du lundi au dimanche, sauf le lundi midi

12:00 – 15:00, 19:00 – 23:00

(sur réservation le week-end)

 

0

1 commentaire

  1. Aurore

    14 novembre 2017 at 14 h 57 min

    Du fait de mon régime végétarien, pas de méchoui pour moi mais tout le reste me met l’eau à la bouche !

Poster un commentaire