Le Beslay : de belles assiettes pour un bon moment

Cocooning et chiquitude. On se sent bien quand on arrive au Beslay : c’est tout en lumières et très chaleureux; l’atmosphère y est douce. Le restaurant, ouvert depuis fin juin, peut accueillir jusqu’à 62 convives et arbore une décoration éclectique. Des notes industrielles mélangeant le bois, le cuir et l’acier s’harmonisent à la perfection avec le mobilier contemporain : des banquettes bleu canard ultra confortables, un squelette de dinosaure qui surveille les escaliers et de magnifiques chaises tulipes des années 70 ! Bref, je le disais, on s’y sent bien.

À la pêche aux bonnes idées. Nous choisissons deux entrées qui sentent bon l’air marin : un Carpaccio de bar sauvage et le Poulpe mariné. La cheffe italienne Antonella Finelli a ses petits secrets pour ravir nos palais. Elle marie parfaitement les framboises et une brunoise de pommes vertes au bar, très fin et très frais. Le cerfeuil ajoute ce petit goût anisé qui sublime l’assiette, graphique et féminine. Pour la seconde entrée, elle choisit d’associer le poulpe mariné à un mesclun avec quelques fanes de betterave accompagné de petites tranches de gingembre frais, un délice !

Les deux perles rares : veau en tartare et risotto de homard. Pour continuer son voyage iodé, mon acolyte opte pour le risotto de homard bleu européen. Délicieusement copieux, ce risotto a été cuit dans une bisque de homard infusée à l’estragon. C’est un régal ! De mon côté, en bonne « tartarophile » que je suis, je me risque à goûter le tartare de veau. Verdict : une petite bombe culinaire en bouche ! Le goût de la viande – pas aussi prononcé que je l’imaginais – est parfaitement relevé par une mayonnaise au wasabi et une pointe de tabasco. Le tout est servi avec de l’avocat, de la roquette et d’énormes copeaux de parmesan. Une très belle découverte, même si j’aurais préféré que le veau soit coupé un peu plus finement.

De la gourmandise toute fraîche. On craque pour l’Éclair glace à la pistache & chocolat et pour la Pêche nectarine. L’éclair glacé est bien gourmand : une partie pistache et une partie mascarpone, le tout enrobé d’une coque de chocolat avec de gros morceaux de pistache. Si la glace à la pistache est très goûteuse, le mascarpone glacé nous déçoit un peu par son manque de saveur. L’assiette de pêches est plus légère et délicate : les fruits sont infusés à l’hibiscus et servis avec une torsade beurrée, à tremper dans ce que l’on pourrait prendre pour une mayonnaise sucrée, qui n’est autre qu’un crème au citron vert. Parfait pour finir en beauté.

Pour ce périple rempli de surprises, comptez entre 9€ et 15€ pour les entrées, 17€ pour le tartare de veau et 29€ pour le risotto de homard puis 9€ pour les desserts. Un bel endroit pour une belle soirée.

Le Beslay

67 avenue Parmentier

75011 Paris

Ouvert tous les jours, sauf le dimanche, de 12h à 14h30 et de 19h30 à 22h30.

Réservations au 01.83.75.11.71

0

Poster un commentaire