Rencontre : Quand la fermière t’en bouche un coin.

C’est cadeau, je vous livre un secret, un trésor et une nouvelle addiction. C’est garanti, plus jamais vous ne verrez le marché du Touquet comme avant.OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Alors certes, amis de passage dans le bon vieux Ch’Nord, c’est une attraction touristique de la région, mais sachez le, vous aussi, c’est SURTOUT l’endroit où vend ma nouvelle meilleure amie la fermière : Eliane.

Pour comprendre, rendez vous à la source, à la ferme du Fond des communes, un nom pas choisi par hasard, trouver l’endroit est déjà une mission !

Après trois demi-tours et quelques kilomètres inutiles, on arrive dans la bourgade de Montcavrel dans le Pas-De-Calais. Ici une famille de passionnés travaille corps et âme, Eliane, son mari Louis, son fils Gaëtan et sa belle fille Sophie. Tous au service de leurs bêtes aimées et élevées aux petits soins pour en obtenir le meilleur…

A force de discuter avec elle au marché malgré la longue file d’attente encore derrière moi et qui ne finira qu’à épuisement du stock, elle prend toujours le temps de quelques mots. Comment ne pas être touchée par la passion brillant dans ses yeux? On finit par percevoir un petit bout de sa vie (et quelle courageuse !), de ses bêtes, connaître les chefs pour lesquels elle travaille; le secret de l’excellence de ses produits…

Et puis un beau jour, Eliane propose de m’ouvrir les portes de son univers, comme un golden ticket à la Willy Wonka, ni une ni deux, j’y fonce.OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Des chèvres, des boucs, des poules, des coqs, des vaches, deux veaux, un taureau, un cheval et son poulain, quelques chatons trop mignons, un véritable inventaire à la Prévert. Ici c’est la cohabitation des races, chaque bête est soignée, se sent bien et nous le rend bien.

Le cercle est bien gardé, les bêtes naissent ici et sont élevées ici. « On achète pas ailleurs car on ne connaît pas » nous livre t-elle. Le bouc vient faire la fête à toutes ces chèvres et 5 mois plus tard, les chevreaux verront le jour. C’est le cycle de la vie.OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le lait de saison sera la base d’excellents fromages de chèvre, plus ou moins maturés en chambre.OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

Côté vache, alors que la traie se faisait manuellement, c’est un équipement de 10 trayeuses qu’elle s’est offert. Une partie est écrémée, on en récupérera la matière grasse pour produire la crème (comme jamais tu n’as mangée…) et le beurre, le reste partira chez un particulier producteur de yaourts.OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

De ce beurre, vendu tel quel, elle en fera aussi des tartes et accrochez vous, son expérience d’ancienne boulangère/pâtissière est bien là. Toutes sont DIVINISSIMES, achetez-les, ramenez-en, congelez-les même… Oubliez vos boulangeries et autres pâtisseries, ici c’est rustique certes mais naturel, 100% fait maison, plein d’amour, de vraies merveilles sortent des fours.OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Bref je n’en dirai pas plus, c’est un cadeau que je vous fais déjà là. La file d’attente n’en sera que plus longue mais profitez en… Allez donc sous les halles du marché, admirez le travail, faites vous plaisir et venez m’en donner des nouvelles, je parie que dès la première fois vous devenez accro.

La ferme du Fond des Communes

1 Le Fond des Communes

62170 Montcavrel

03 21 06 21 73OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

0

1 commentaire

  1. GRAVE Chantal

    10 octobre 2016 at 7 h 26 min

    J adhère tout à fait. Tous des personnages attachants, courageux, amoureux de leur métier et de leurs animaux… presque tous de compagnie.! Le beurre des vache à Louis salé est sublime.. et que dire des gauffres au beurre et à la vergeoise… un régal. Approuvé par tous..
    Suis ravi de les faire goûter suand je prends des covoit pour m en retourner sur Paris.
    Merci à vous les amis Eliane, Louis, Gaëtan et Sophie. Et merci à Marion de parler si bien d eux.

Poster un commentaire