Envoutée par le Bar Botaniste du Shangri-La…

Shangri-La me revoilà. Chaque expérience chez toi est décidément toujours un succès.

Cette fois encore je suis sous le charme… Le charme d’un moment comme jamais dans la capitale, celui de s’échapper le temps de quelques cocktails, ailleurs. Et j’ai bien dit « ailleurs », car aucun bar à cocktails jusqu’ici ne m’avait fait vivre une échappée pareille.

Il a beau faire beau dehors, je suis envoutée par l’univers green du Botaniste. A quelques pas de l’entrée principale tout de marbre vêtue, j’entre dans un espace au mur végétal, petits fauteuils club ou canapé cosy à partager, la déco de table suit l’identité nature de l’endroit.

Tel un grimoire on feuillette, page après page, les créations de Clément Émery, mixologue installé ici depuis 1 an déjà.

On démarre avec le Nektar et le Zéphyr, deux signatures de la maison. Alors que le premier fait la part belle aux connotations de la ruche comme l’hydromel, le propolis, le miel et le pollen, je me régale du deuxième autour du gingembre, ginseng, curcuma, kefir et citronnelle.

En voilà un qui joue le pari à fond ! Chaque identité de boisson est amplement exploitée pour créer la parfaite harmonie… Du contenant à la recette, c’est la recherche du goût et de l’expérience en bouche qui est trouvée. Whaou c’est juste dingue.

On a besoin de rien de plus en réalité pour savourer ces élixirs d’exception.

Mon ami Matthias Meynard sommelier de la Maison, nous rejoint et nous propose une coupe de superbe champagne Krug grande réserve… Un délice, les fines bouches accompagnent parfaitement les tapas que nous choisissons : dim sum du Shang Palace, signature du lieu, le fromage Tête de Moine A.O.C en Corolles qui nous est servi sur la girolle pour encore plus de gourmandise, quitte à aller jusqu’au bout ! Et enfin le délicieux cœur de saumon et poudré d’épicéa.

Tout est parfait. On se régale dans la parfaite continuité de nos breuvages. Alors que Monsieur repart sur un cocktail avec l’Agua Caliente, je passe au sucré avec l’incontournable cake marbré du chef pâtissier Michael Bartocetti. Je connaissais bien celui de François Perret maintenant chef pâtissier du Ritz, Michaël n’a pas à rougir ! Le cake est d’un moelleux incomparable, sa couverture chocolatée délicieuse, on sent aussi bien la vanille, le cacao et même l’amande… Je suis addict. Ni une ni deux, il ravit mon gosier.

Quelle soirée, quel moment ! J’en ai encore des paillettes dans les yeux.

Alors certes, les cocktails sont à 27 euros, les assiettes entre 18 et 45 euros mais tout est fait à la perfection. Le lieu est unique et l’expérience aussi bien du verre à l’assiette, magique.

Sans parler de l’accueil, à l’image d’un palace parisien qui sait recevoir comme il se doit. On est bien, trop bien peut être, je suis accro, c’est grave docteur ?

Le Shangri La

Bar Le Botaniste

10 avenue de Iena

75016 Paris

T:(33 1) 53 67 19 98

 

 

0

Poster un commentaire