Coq Rico, l’adresse qui caquète !

Situé à Montmartre, Coq Rico, lancé par Antoine Westermann, est certainement la plus conceptuelle de ses adresses.
Ici on dit bienvenue à la basse-cour puisque l’on retrouve tous les copains du poulailler : poulet, pintade, dinde, chaperon, canard et autres bêtes qui caquettent…

Choisissez votre espace.

Plus classique dans la salle du restaurant où l’on admire la belle cave vitrée, ou au bar face à la rôtisserie pour baigner dans le vif du sujet tout au long de votre festin.

Ne pensez pas « picorer » ou la jouer graines detox, ici la carte est gourmande et nous fait déjà saliver !
En entrée dégustez des oeufs à gogo (coque, pané, mimosa, meurette), le foie gras d’oie spécialité de la maison, le poireau vinaigrette ou encore les terrines en tout genre ; en plat de belles volailles pochées puis rôties d’appellation et leurs accompagnements maison (frites, gratin, légumes…) ainsi que des spécialités mijotées avec amour.

Alors on démarre fort : trois entrées qui cartonnent et en disent beaucoup sur les talents du chef. L’œuf coque à la truffe du Vaucluse et ses mouillettes beurrées croustillantes me font monter au plafond… Tout comme le foie gras d’oie en croûte que nous partageons, d’une extrême finesse et à l’assaisonnement juste, on se régale.

En face les œufs mimosa sont régressifs à souhait, un choix simple mais toujours efficace.

Pour la suite, le filet de canard servi en cocotte surprend par la diversité de ses saveurs en bouche. Les légumes anciens, navets & carottes confites à l’estragon, apportent une douceur parfaite au canard.

Apothéose en face pour mon acolyte qui s’éclate avec le chapon et sa purée généreusement truffée… A la fois moelleux et juteux, la pièce de volaille est tendre à souhait et sa purée archi parfumée.
Un plat à la fois luxueux et régressif… J’en sauce mon assiette.

Donnez moi du sucre !

Si ça cartonne côté salé, qu’est ce que la pâtisserie nous réserve donc chez eux ?
Et bien bingo, le vacherin glacé est tout aussi whaou. La base est crémeuse et justement sucrée, la meringue apporte légèreté et pointe croustillante, quant aux fruits et au basilic c’est par de la fraicheur et de la délicatesse que l’on couronne le tout.Et côté budget c’est aussi haute volée ? Pour une telle qualité et la générosité des plats, c’est bien raisonnable : comptez 40 à 50 euros pour un repas en trois temps.
Le meilleur plan reste au déjeuner qui réjouit ce quartier pourtant touristique en affichant 15 euros le plat du jour.

Alors croyez nous que ce petit bijou fait parler de lui… Le concept est tellement séduisant que le chef Antoine voit grand et loin en ouvrant il y a deux ans déjà son concept à NYC.
Encore une fois on tire son chapeau, bravo !

Coq Rico

98 rue Lepic

75018 Paris

01 42 59 82 89

Ouvert 7j/7

0

Poster un commentaire