Au Printemps, on fonce à La Fourchette !

Le Printemps arrivé, quoi de mieux que de venir découvrir l’adresse « La Fourchette du Printemps » étoilé Michelin depuis déjà 7 ans dans le 17ème arrondissement ? Voilà bien un sujet de saison !

Ici Nicolas Mouton envoie balader les codes, les modes et tout le tralala. Il s’écoute, se fait plaisir et signe sa cuisine d’une personnalité assumée. Oubliez les prix délirants de ce genre d’adresses brillantes, ici vous pouvez déjeuner à partir de 25 euros et dîner à partir de 55 euros. Un deal qui ravit le quartier et ne cesse de gagner une clientèle d’habitués heureuse de se faire plaisir sans faire exploser son portefeuille.

Nous sommes samedi midi, premier weekend de la saison et l’adresse affiche complet. Alors que les midis de semaine le spot est le rendez-vous prisé des déjeuners d’affaires, le soir et le week-end c’est plutôt place à la détente avec une clientèle aussi bien familiale que des dîners aux chandelles ou retrouvailles entre amis.

Accueillis par une équipe heureuse de nous faire vivre la meilleure expérience, on perçoit vite l’attention portée au client. Cet agréable sentiment, assez rare pour être souligné, nous suivra tout le long du déjeuner avec un repas haut en couleurs et en saveurs à l’image du chef !

N’imaginez pas découvrir ici les dernières tendances des quatre coins du monde, Nicolas a déjà bien de quoi s’inspirer avec son marché, sa cuisine focus goût et sa générosité.

Ce midi là on découvrira le menu à 55 euros qui nous laisse le choix entre 4 entrées, 4 plats et 4 desserts, la première formule du soir et du weekend qui reste raisonnable pour une adresse de ce standing.

Mais pour démarrer amusons nos palais avec une entrée en matière « Poitrine de veau confite, émulsion à l’ail des ours, noix de cajou et petits croutons ». Nous voilà en plein dans le sujet ! La mise en bouche reflète totalement l’identité assumée d’une cuisine remarquablement assaisonnée, gourmande à souhait et marquée par la richesse de ses saveurs. Voilà bien un démarrage riche de personnalité.

En guise d’entrée, j’opte pour la lotte en biscuits et coques safranées, riz vénéré, vinaigrette aux huitres et siphon flétan. Whaou encore une fois ça décolle ! La lotte est travaillée telle une mousseline sous une tuile croustillante et dorée au beurre clarifié. Un délice… Le riz est encore une pointe al dente et les coques équilibrent parfaitement cette assiette marine. La sauce m’a fait penser à une hollandaise riche et gourmande, aux notes presque fumées, pour relever l’ensemble.En face place à la gambas. Celle ci est proprement emmaillotée dans un croustillant kadaïf, puis disposée sur une mini courgette, quelques tuiles de parmesan, des olives Taggliasche, du basilic et des œufs de caille complètent l’ensemble. Une fois encore, osé tout ces mélanges mais réussi !Côté plat ce sera coquilles Saint Jacques à notre table. Une délicieuse brandade de cabillaud accompagne nos Saint Jacques encore translucides à cœur, la sauce au raifort est riche et particulièrement forte, une pointe grasse pour nous peut-être, mais qui rappelle les assiettes traditionnellement généreuse de la cuisine française.Notre pré-dessert fait honneur au célèbre Mont-Blanc brillamment revu autour d’une coque croustillante meringuée, un mousse glacée et la crème de marron.On finira sur une pointe de légèreté avec les premières fraises travaillées en salade, sorbet maison archi goûteux et de délicieux financiers à la pistache.En somme, voici bien l’adresse d’un prochain rendez vous à donner pour découvrir une cuisine traditionnelle de goût, généreuse, un service remarquable et un rapport qualité/prix honorable, bravo le combo.

La fourchette du Printemps

30 rue du Printemps

75017 Paris

01 42 27 26 97

0

Poster un commentaire